L'externalisation IT retrouve son niveau de dépenses d'avant 2015 en EMEA

Le marché français de l'outsourcing IT a progressé de 10% au premier semestre 2019. (Crédit : D.R.)

Le marché français de l'outsourcing IT a progressé de 10% au premier semestre 2019. (Crédit : D.R.)

Avec un deuxième trimestre consécutif à plus de 2,7 Md€ de valeur de contrats d'externalisation IT en EMEA en 2019, le marché revient à son niveau de 2015 en termes de dépenses. Ces dernières sont plutôt en augmentation en France, tandis que l'effet Brexit commence à se faire ressentir au Royaume-Uni.

Le marché de l'externalisation retrouve ses couleurs d'antan. La valeur des services managés dans la région EMEA affiche une hausse de 10%, pour atteindre 5,7 Md€ au premier semestre 2019. Pour le second trimestre consécutif, et sur trois des cinq derniers trimestres, les dépenses dans ce secteur ont dépassé 2,7 Md€ ce qui indique un retour aux niveaux de dépenses d'avant 2015. Au sein des services managés, l'externalisation IT (ITO) progresse de 12%, pour atteindre 4,7 Md€, tandis que l'externalisation des processus métier (BPO) augmente de 1% à 1 Md€.

Sous l'effet d'une demande soutenue des solutions cloud, la valeur annuelle des contrats as-a-service progresse de 17%, pour atteindre 3,2 Md€ au cours du semestre. Les contrats Iaas progressent le plus, à 19%, pour 2,4 Md€, tandis que les contrats SaaS augmentent de 9% pour atteindre 846 M€.

La France en pole position, le Royaume-Uni commence à subir le Brexit

La croissance des contrats de services managés s'explique surtout par l'activité des pays nordiques, du Benelux et de l'Europe du Sud. La valeur annuelle des contrats de services managés au Benelux a plus que doublé pour atteindre 384 M€ au premier semestre ; elle progresse de 96% en Europe du Sud, à 545 M€ ; et d'un peu plus de 24% dans les pays nordiques à 972 M€. En France, la valeur des contrats a progressé de 29% pour atteindre 472 millions d'euros. Globalement, les perspectives sont bonnes : 43 contrats ont été passés au total au premier semestre, soit beaucoup mieux que les 27 contrats signés un an plus tôt.
Au Royaume-Uni et en Irlande, la valeur annuelle des contrats au premier semestre recule légèrement (0,4%), pour atteindre 1,6 Md€, dans un contexte d'incertitude liée au Brexit. Le nombre des contrats d'externalisation diminue également, de 111 au premier semestre 2018 à 97 cette année. ISG note que les entreprises britanniques continuent de se montrer prudentes quant aux investissements dans les services managés, préférant les dépenses dans les nouvelles technologies propres à accroître leur agilité et efficacité.

Des prévisions positives mais prudentes

Ce sont les télécoms et les médias qui affichent la plus forte augmentation de la valeur annuelle combinée des contrats du marché, en hausse de 40% par rapport au premier semestre 2018. Le secteur de la banque, des services financiers et des assurances a intensifié ses investissements de 29%, sous l'effet d'une forte croissance de la banque numérique, de la gestion des actifs de cybersécurité, des FinTech et des opérations de paiement et traitement par carte. Les secteurs où la valeur annuelle combinée des contrats du marché a le plus diminué sont le secteur du retail, en recul de 11%, et de l'énergie, à -28%.

« Les dépenses d'ordre technologique demeurent robustes et les fournisseurs de technologies restent optimistes quant au niveau des dépenses à court terme », déclare Lyonel Roüast, président de la région SEMEA d'ISG Index, qui a réalisé l'étude. « Nous prévoyons une augmentation de 22% du CA en glissement annuel du marché as-a-service mondial pour le reste de l'année 2019. Ceci tient compte de perspectives légèrement plus optimistes pour le segment SaaS et d'incertitudes concernant IaaS, particulièrement en Chine et ailleurs dans la région Asie-Pacifique. Sur le marché des services managés, les perspectives sont optimistes également si bien que nous rehaussons nos prévisions de croissance à 3,5% pour le reste de l'année. »

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité