L'intégrateur Orsenna lance une filiale dédiée à son activité de VAD

Yannock Hello doit porter le chiffre d'affaires de NMS Distribution à 2 M€ d'ici trois ans. CRédit  photo : D.R.

Yannock Hello doit porter le chiffre d'affaires de NMS Distribution à 2 M€ d'ici trois ans. CRédit photo : D.R.

Réalisant déjà 15% de son chiffre d'affaires autour de la vente de logiciels de supervision à d'autres intégrateurs, Orsenna crée NMS Distribution pour développer cette activité et place Yannick Hello à sa tête.

Le prestataire de services yvelinois Orsenna est ce que l'on appelle un puriste. A compter de 2002, cette société basée à Maisons-Laffitte s'est spécialisée dans l'intégration de logiciels de supervision IT. Depuis trois à quatre ans, d'autres intégrateurs, ils sont une trentaine aujourd'hui, ont pris l'habitude de se tourner vers elle pour acquérir des licences et profiter de son expertise et de son support. En 2016, cette activité de distribution à valeur ajoutée a contribué à hauteur de 15% aux 4,3 M€ de chiffres d'affaires dégagés par Orsenna. Pour la développer davantage, l'entreprise a décidé de créer une filiale dédiée baptisée NMS Distribution.

« Nous ne sommes pas concurrents des intégrateurs qui font appel à nos services de VAD. Ils ont des profils de généralistes alors que nous sommes une des rares entreprises en France focalisée sur la supervision, explique Jean Philippe Senckeisen, le dirigeant du groupe Orsenna. Filialiser notre activité de distribution permettra d'élargir plus simplement le nombre de ses clients en mettant à leur disposition une équipe dédiée. »

L'ex directeur des ventes d'Ipswitch en EMEA en renfort

Les rênes de la nouvelle structure ont été confiées à Yann Hello qui a été recruté en tant que directeur du développement. L'homme dispose d'une connaissance indéniable dans le domaine des logiciels de supervision. Il a passé ces dix dernières années chez l'éditeur Ipswitch dont il était encore récemment le directeur des ventes en EMEA. Une équipe composée d'un commercial et de deux techniciens lui prête main-forte. A charge pour elle de porter le chiffre d'affaires de NMS à environ 2 M€ annuels d'ici trois ans.

Pour l'heure, le catalogue commercialisé par NMS comporte le logiciel Nagios XI ainsi que les produits d'Ipswitch et de Solarwinds. Par la suite, le nombre de références proposées va être élargi, notamment à travers des solutions plus spécialisées qui pourraient, par exemple, se focaliser sur la supervision des environnements Citrix ou Amazon Web Services.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité