L'Irlande veut dire stop à l'optimisation fiscale des Apple, Google et autres

Les entreprises ne pourront plus choisir l'Irlande pour optimiser leur fiscalité. (crédit image : BC Maps)

Les entreprises ne pourront plus choisir l'Irlande pour optimiser leur fiscalité. (crédit image : BC Maps)

Les géants de l'IT comme Google, Apple ou Amazon ne pourront bientôt plus bénéficier du très controversé régime fiscal irlandais. Le ministre irlandais des finances a en effet fait part de sa volonté de supprimer le système fiscal surnommé le «Double Irish».

Google, Apple, Amazon et d'autres sociétés IT ne pourront bientôt plus profiter des techniques optimisation fiscale permises par la loi irlandaise. Lors de la présentation de son budget 2015 devant le Parlement, le ministre des finances irlandais, Michael Noonan, a fait part de sa volonté de mettre fin au régime fiscal surnommé «Double Irish».

Le principe de ce système: une entreprise qui dispose d'une entité localisée en Irlande et d'une autre située dans un paradis fiscal (Les caïmans ou les Bermudes par exemple), peut transférer l'essentiel des profits de son entité irlandaise vers celle située dans le paradis fiscal. Elle échappe ainsi en grande partie à la fiscalité européenne.

Ce système prendra donc fin dès le 1er janvier 2015 pour toutes les nouvelles entreprises. Celles qui profitent actuellement de ce système de taxation «Double Irish» auront jusqu'en 2020 pour clarifier leur situation fiscale. Cette remise en question fait suite aux pressions de l'Union européenne et des États-Unis dans leur lutte contre l'évasion fiscale.  

ICT Journal

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité