La FRP2I vise les 200 membres en 2011

La fin de l'année étant toute proche, il est temps de faire le bilan pour la FRP2I (Fédération des Revendeurs Professionnels Informatiques Indépendants). L'association qui tiendra sa seconde AG lors du prochain IT Partners (1er et 2 février 2011) compte aujourd'hui exactement 100 membres répartis dans toute la France. Au moment de sa création, en mars 2009, elle avait pourtant recueilli près de 300 promesses d'adhésion. « Certaines d'entre elles n'ont pas été tenues. En outre, nous avons pris le temps de définir une politique de recrutement qui pose un principe de territorialité pour nos membres », explique Emmanuel André, le président de la FRP2I. Concrètement, un adhérent de la FRP2I dispose désormais d'une exclusivité territoriale dans un périmètre 20 kilomètres au tour de son point de vente. L'entrée d'un nouveau membre dans cette zone sera soumise à son accord. En appliquant cette règle, la FRP2I compte fédérer 100 nouveaux revendeurs l'an prochain.

Pour l'association, regrouper une large partie des 6000 entreprises de son secteur (computer shop, intégrateurs...) est un point clé afin de mener à bien les missions qu'elle s'est fixé. L'une d'entre elle consiste à obtenir de meilleurs conditions, notamment tarifaires, pour ses membres auprès des fournisseurs. Dans cette optique, elle a déjà négocié des partenariats avec une vingtaine de marques dont la majorité a été signée cette année. Samsung, par exemple, accorde aux revendeurs de la FRP2I une garantie de deux ans sur ses portables alors qu'elle n'est normalement que d'un an.

Constituer un syndicat prendra du temps

La deuxième mission que s'est assignée la FRP2I est la défense des intérêts des revendeurs. Sur ce plan, ses avancées son moins notables, même s'il faut rappeler son boycott contre MSI dont elle estimait que le SAV et les portables avaient baissé en qualité. « Pour pouvoir créer un syndicat représentatif, il faut regrouper 10% des membres de notre profession. Or, nous n'avons pas encore 600 adhérents », explique Emmanuel André. Pour autant, la FRP2I n'abandonne pas ce projet. Elle devra alors créer une seconde structure, à vocation non-commerciale, que pourront rejoindre ses membres actuels et futurs.

Bien qu'elle ne soit pas encore à l'origine de la création d'une organisation patronale, la FRP2I présente un bilan globalement positif eu égard aux missions qu'elle s'est fixées. Reste que pour se développer rapidement, la fédération manque encore de moyens financiers. Or, le faible montant de la cotisation de ses membres, qui sera fixée à 120 € l'an prochain, n'est pas de nature à régler ce problème. Une des solutions évoquées par Emmanuel André consistera peut-être à « faire financer une partie de nos actions par des partenaires et quelques membres bienfaiteurs. »

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité