LDLC passe le cap des 50 boutiques en ouvrant à Bayonne

Trois personnes, dont deux vendeurs seront présents à Bayonne pour accueillir les clients de la boutique. (Crédit : LDLC)

Trois personnes, dont deux vendeurs seront présents à Bayonne pour accueillir les clients de la boutique. (Crédit : LDLC)

Le distributeur de matériel informatique LDLC a ouvert sa 51e boutique en périphérie de Bayonne. Sur 177 m², les clients pourront venir acheter les produits vendus par le groupe ou faire réparer leurs ordinateurs.

Alors qu'il vient à peine de ressortir la tête de l'eau, LDLC continue de mailler son réseau de boutiques de matériel informatique et high-tech. Ce 17 janvier, le distributeur ouvrira un magasin à Bayonne. Situé au coeur de la zone commerciale BAB2 - au 6 chemin du busquet - l'implantation s'étend sur une surface de 177m2.  Elle sera dirigée par Olivier Bertrand, également franchisé du magasin LDLC de Pau. Deux vendeurs et conseillers techniques seront présents sur place pour orienter les clients. Cette boutique dispose en outre d'un atelier permettant la réparation et le montage des ordinateurs.

Le point de présence basque sera le 51ème ouvert par le distributeur dans l'Hexagone. L'année passée, l'enseigne avait lancé une dizaine de points de vente supplémentaires sur le territoire, notamment dans le centre-ouest avec trois boutiques à Chambray-lès-Tours, La Rochelle-Angoulins et Blois.

Retour progressif à une situation stable

LDLC sort d'une période difficile pendant laquelle il a dû réduire ses coûts. L'implantation du groupe en Espagne et la création de son équipe BtoB parisienne ont contribué à la publication d'une perte nette de 4,3 M€ pour le compte de son exercice 2018-2019. En août, le groupe a cédé son siège social, stoppé les activités de sa filiale Maginéa et repositionné l'activité de Materiel.net. En a résulté un retour à la croissance des bénéfices (7,7 M€ dégagés entre avril et septembre dernier). Pour les résultats de son premier semestre fiscal 2019-2020, le chiffre d'affaires de LDLC est tout de même resté en repli, de 5,4 % à 222 M€. Mais le groupe, en la personne de son directeur général, Olivier de Clergerie, est confiant sur un retour prochain de la croissance.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité