LDLC finalise la cession de son siège social

LDLC a finalisé l’opération de cession de ses locaux pour un montant de 32,3 M€. (Crédit : LDLC)

LDLC a finalisé l’opération de cession de ses locaux pour un montant de 32,3 M€. (Crédit : LDLC)

En période de réduction des coûts, LDLC se sépare de plusieurs de ses locaux. Propriétaire de son siège social, le groupe de distribution IT vient d'en céder les murs pour un montant de 32,3 M€.

Il avait prévenu en juin dernier. Après un exercice 2018-2019 houleux, le groupe de distribution IT LDLC doit renouer avec la croissance en baissant ses coûts. C'est ainsi qu'il vient d'annoncer la cession des murs de son siège social, situé à Limonest. Le groupe a finalisé l'opération portant sur ces locaux pour un montant de 32,3 M€. Il avait acquis le bâtiment en 2017 dans le cadre d'un crédit-bail. Cette cession permet de générer 11,4 M€ de cash net de frais divers et une réduction de l'endettement financier de 19,1 M€.

« Avec cette opération qui fait suite à la cession de l'entrepôt de Nantes en juin dernier, le groupe réalise, comme annoncé, un désendettement majeur sur le 1er semestre de l'exercice 2019-2020 » indique LDLC dans un communiqué. « Les deux transactions combinées engendrent une réduction de l'endettement financier net du groupe LDLC de 41M€, avant impact fiscal de ces opérations. » Au 31 mars 2019, l'endettement financier net du groupe s'élevait à 61,5M€.

De faibles résultats pour une forte activité

Parmi les autres moyens de revenir à des résultats positifs, l'entreprise annonçait il y a quelques mois qu'elle allait économiser autour de 150 K€ via des synergies entre différentes entités du groupe. Des actions engagées au second trimestre du dernier exercice doivent permettre de réduire ses charges de personnel de 3,5 M€. Enfin, une revue de ses contrats avec ses prestataires devrait générer 1,2 M€ d'économies par an.

Sur son exercice précédent, le revendeur a affiché 4,3 M€ de pertes d'exploitation alors qu'il dégageait 8,7 M€ de bénéfices opérationnels un an plus tôt. Quant à son résultat net, il ressort aussi à -4,3 M€ contre 5,4 M€ lors de l'exercice 2017-2018. L'entreprise explique ses pertes opérationnelles par le développement de nombreux projets (évolution du SI et des plates-formes informatiques, implantation en Espagne, création d'une équipe BtoB à Paris...) au premier semestre. Elle a également continué d'ouvrir des points de ventes supplémentaires ainsi qu'une seconde franchise à Bordeaux.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité