Le come-back de Robert Bearden à la direction de Cloudera

A la suite du rachat d'Hortonworks par Cloudera, Robert Bearden a pris les commandes de Docker pendant un peu plus de 6 mois avant de revenir finalement diriger Cloudera. (Crédit : D.R.)

A la suite du rachat d'Hortonworks par Cloudera, Robert Bearden a pris les commandes de Docker pendant un peu plus de 6 mois avant de revenir finalement diriger Cloudera. (Crédit : D.R.)

Après avoir été 7 ans CEO de Hortonworks, Robert Bearden devient président et CEO de Cloudera. Il remplace Martin Cole qui assurait l'intérim depuis le départ de Tom Reilly.

C'est finalement l'ancien co-fondateur et CEO d'Hortonworks, Rob Bearden, qui reprend les rênes de Cloudera, quelques semaines après avoir lâché celles de Docker engagé dans une réorientation de son activité. Depuis juin 2019, le poste de CEO de Cloudera était occupé par interim par le président du conseil d'administration Martin Cole, suite au départ de Tom Reilly. Ce dernier avait été remercié après les mauvais résultats consécutifs au rachat d'Hortonworks. Les deux éditeurs pionniers des distributions Hadoop avaient dû fusionner leurs activités fin 2018, dans un contexte devenu difficile pour les acteurs historiques du big data en quête de rentabilité et, de façon plus générale, pour certains éditeurs de l'open source.

Il y a un an, après le rachat d'Hortonworks, Robert Bearden avait intégré le conseil d'administration de Cloudera. Il en prend désormais la présidence en plus du poste de CEO. L'éditeur a livré en septembre sa plateforme de données intégrée CDP résultant du rapprochement des technologies de Cloudera et d'Hortonworks, en affirmant désormais sa stratégie hybride et multi-cloud. Robert Bearden apporte à Cloudera son expérience et sa connaissance du marché des plateformes big data et du secteur de l'open source en général. CEO d'Hortonworks pendant 7 ans, il prend un poste dont il connaît toutes les facettes et les difficultés, qui plus est après avoir piloté un Docker aux prises avec son modèle économique. Précédemment, il fut COO de SpringSource et de JBoss avant leurs rachats respectifs par VMware et Red Hat.

Cloudera confirme ses prévisions pour son exercice 2020

Pour le 4ème trimestre de son exercice fiscal 2020 qui se termine le 31 janvier, Cloudera maintient ses prévisions de chiffre d'affaires : entre 200 et 203 M$, avec des abonnements situés entre 173 et 176 M$, et une perte nette non-GAAP comprise entre 0,04 et 0,02$ par action. Sur l'ensemble de l'exercice, l'éditeur prévoit un chiffre d'affaires récurrent annualisé situé entre 700 et 720 M$ et une perte nette de 0,19 à 0,21$ par action.

Martin Cole, CEO de Cloudera par interim, va prendre sa retraite. Ses fonctions de président du conseil de directeurs seront reprises par Nicholas Graziano, gestionnaire du portefeuille Icahn Capital LP.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité