Le P-dg d'Orange peut-il garder son poste ?

Deux jours de garde à vue se soldent par une mise en examen pour « escroquerie en bande organisée » du PDG d'Orange France Telecom. Selon la presse, ce dernier va demander l'annulation de la procédure.

Suite à son placement en garde à vue  durant deux jours, le PDG de Orange France Telecom a été mis en examen pour « escroquerie en bande organisée ». La procédure ne concerne pas directement l'opérateur télécoms puisqu'il s'agit d'un rebondissement dans l'affaire de l'arbitrage entre Tapie et le Crédit Lyonnais. Mais le maintien en poste du patron d'Orange France Telecom est en question.

Les services du premier ministre ont annoncé dans l'après midi que le conseil d'administration d'Orange se réunira dans les prochains jours afin de tirer les conséquences de cette mise en examen.

Le présomption d'innocence mise en avant

Du côté d'Orange, un porte parole a toutefois déclaré que Stéphane Richard serait à son poste Jeudi matin et qu'il n'y a pas de conséquences sur ses responsabilités à Orange.  Quant au syndicat CFE-CGC UNSA de France Télécom, il défend la présomption d'innocence de Stéphane Richard. Le syndicat attend que l'État actionnaire de l'opérateur historique soutienne l'action de son PDG pour défendre la pérennité de l'entreprise et des emplois, plus de 100 000 en France et 170 000 dans le monde.

Le syndicat estime qu'il n'y a aucun lien entre l'éventuel rôle joué par Stéphane Richard - alors Directeur de cabinet de Christine Lagarde au Ministère de l'économie et la mission actuelle de ce même Stéphane Richard en tant que PDG de France Télécom-Orange. Même mis en examen, Stéphane Richard doit continuer de bénéficier de la présomption d'innocence, jusqu'au dénouement de la procédure judiciaire, rappelle le syndicat. 

"Tout changement brutal de Direction aurait forcément des conséquences préjudiciables pour France Télécom-Orange : personne ne peut prétendre maîtriser le pilotage d'une telle entreprise en quelques jours" affirme-t-il.

Un recours contre la mise en examen

Selon notre confrère Le Figaro, Stéphane Richard a demandé à son avocat de déposer un recours en annulation de sa mise en examen devant la cour d'appel de Paris. La première journée d'audition de sa garde à vue l'aurait fatigué, et il a été hospitalisé durant la nuit du lundi au mardi à  l'Hôtel-Dieu.

Les juges d'instruction se sont déplacés sur place afin de l'entendre. Et selon le Monde,  le PDG a présenté en début d'audition un certificat médical indiquant qu'il souffre d'arythmie cardiaque. Il aurait donc été transféré à l'hôpital par précaution, sans plus.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité