Le VAD Infinigate vient conquérir des parts du marché français de la sécurité

Patric Berger, le dirigeant d'Infinigate France, dispose notamment de la base de données revendeurs rachetée à IT Way pour faire croître rapidement l'activité du VAD dans l'Hexagone.

Patric Berger, le dirigeant d'Infinigate France, dispose notamment de la base de données revendeurs rachetée à IT Way pour faire croître rapidement l'activité du VAD dans l'Hexagone.

Le grossiste Suisse a créé une filiale en France avec pour objectif d'y réaliser entre 8 et 10 M€ de chiffre d'affaires d'ici mars prochain. La nouvelle structure est dirigée par Patric Berger, l'ancien directeur général du grossiste Computerlinks dans l'Hexagone.

Le groupe de distribution Suisse Infinigate a ouvert le 21 juillet dernier une filiale sur le territoire français. Comme sa maison mère, le nouveau VAD basé Boulogne-Billancourt se spécialise dans la commercialisation de solutions de sécurité IT. Il est dirigé par Patric Berger, l'ancien directeur général du grossiste Computerlinks. En s'implantant dans l'Hexagone, le groupe Infinigate ouvre sa huitième filiale en Europe, après l'Allemagne, l'Autriche, les pays scandinaves, et plus récemment le Royaume-Uni (2012) suite au rachat du distributeur britannique Vigil Software. En France, l'entreprise n'a pas réalisé d'opération de croissance externe à proprement parler pour prendre pied. Néanmoins, elle ne part pas d'une feuille blanche puisque le groupe Suisse a repris trois des salariés de la filiale française d'IT Way et racheté certains de ses actifs, à savoir sa base de données revendeurs et ses cartes de distributeur local des fournisseurs Check Point (pare-feu) et IP Switch (surveillances des réseaux).

Un catalogue encore restreint qui va progressivement s'étoffer

Pour l'heure, ces marques composent la moitié du catalogue de produits commercialisés dans l'Hexagone par Infinigate. Il faut y ajouter les solutions de Secunia (gestion de patch) et l'offre Tibco Log Logic (analyse de log). « Nous annoncerons le référencement d'une nouvelle marque dans très peu de temps », ajoute Patric Berger. En outre, il y a tout lieu de penser que le groupe profitera des accords de distribution bien plus nombreux dont il dispose dans les autres pays où il est présent pour en exporter certains en France. « La proposition que nous faisons aux revendeurs ne consiste pas uniquement à leur fournir des produits, tient à préciser le dirigeant d'Infinigate France. Nous développons des services à valeur ajoutée comme des prestations de génération de leads et une approche en mode projet avec des actionsde  support avant et après-vente. A terme, nous voulons également devenir centre de formations agréé des marques que nous distribuons.»

D'ici le mois de mars prochain, date de clôture de son exercice, le VAD table sur la réalisation d'un chiffre d'affaires compris entre 8 et 10 M€. En comparaison, le groupe dans son ensemble a généré 200 M€ de revenus lors de son dernier exercice. Pour parvenir à son objectif, sa filiale française va notamment étoffer ses effectifs actuellement composé de six personnes pour les faire passer à une douzaine de collaborateurs d'ici la fin 2014. Elle devra également lutter contre la concurrence d'acteurs de grande taille telle qu'Arrow, Westcon Group et Exclusive Networks. « Nous avons plusieurs atouts en main, explique Patric Berger, en commençant par notre présence sur un marché de la sécurité dynamique. Par ailleurs, nous estimons que nous proposons une valeur ajoutée et une proximité avec les clients que nos compétiteurs ont perdues à force de se concentrer sur les volumes. Enfin, le rachat de Computerlinks par Arrow a laissé une place vacante sur le marché que nous comptons prendre. »

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité