Lenovo supprime des postes en Chine et aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, le siège de Lenovo est situé à Morrisville, en Caroline du Nord. (Crédit : D.R.)

Aux Etats-Unis, le siège de Lenovo est situé à Morrisville, en Caroline du Nord. (Crédit : D.R.)

Plus d'un millier de personnes, soit 2% de l'effectif de Lenovo, sont concernées par les licenciements auxquels le constructeur chinois va procéder aux Etats-Unis et en Chine.

Le constructeur chinois Lenovo va licencier un millier de personnes, principalement aux Etats-Unis et en Chine, soit 2% environ de ses 52 000 employés. Le fournisseur l'a confirmé il y a quelques jours à The Register. Un porte-parole a indiqué au site d'informations britannique que le groupe voulait rester aussi compétitif que possible. Il mène une stratégie en trois axes visant à préserver son activité historique sur les PC et à remanier ses activités serveurs et smartphones, afin de se développer sur d'autres technologies, notamment dans le cloud. Lenovo veut améliorer sa performance financière pour continuer à investir sur les activités mobiles et datacenters, ainsi que sur l'intelligence artificielle et le big data.

Au 3ème trimestre 2017, sur le marché mondial des PC, Lenovo a conservé une part de marché stable, à la 2ème position du classement derrière HP Inc qui a en revanche progressé, à 22,8% (chiffres IDC). Sur son 1er trimestre fiscal, clos en juin dernier, le constructeur a réalisé une perte nette de 72 M$ pour un chiffre d'affaires de 10 Md$, stable d'une année sur l'autre.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité