Mario Derba prend la vice-présence de l'Europe du l'ouest et du sud chez Citrix

Avant de rejoindre Citrix, Mario Derba a occupé la vice-présidence infrastructures cloud chez Oracle pour la région Europe du Sud. (Crédit : Citrix)

Avant de rejoindre Citrix, Mario Derba a occupé la vice-présidence infrastructures cloud chez Oracle pour la région Europe du Sud. (Crédit : Citrix)

L'éditeur Citrix vient de nommer un nouveau vice-président pour sa région Europe de l'ouest et du sud, englobant cinq pays. Mario Derba remplace Eric Kline et devra accélérer la croissance de l'entreprise dans la région ainsi que poursuivre la stratégie « cloud-first » du groupe.

Après la nomination d'Eric Kline au poste de vice-président des ventes indirectes en EMEA de Citrix, en avril dernier, son ancien siège était à pourvoir. L'éditeur vient ainsi d'attribuer la vice-présidence de l'Europe de l'ouest et du sud à Mario Derba. Rattaché à Sherif Seddik, vice-président et directeur général EMEA de Citrix, il devra assurer et accélérer la croissance et le développement des ventes dans les cinq pays de la région : France, Italie, Benelux, Espagne et Portugal. Il devra également convaincre les clients de l'éditeur de migrer vers un modèle cloud-first.

Avant de rejoindre Citrix, Mario Derba a occupé la vice-présidence infrastructures cloud chez Oracle pour la région Europe du Sud. Auparavant, il a dirigé la division software & solutions de Hewlett-Packard en Italie. Toujours dans ce pays, où il a obtenu sa maîtrise en génie électronique, il a assuré la direction générale de Microsoft de 2004 à 2008. Mario Derba a commencé sa carrière chez IBM, où il est resté une dizaine d'années.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité