Nutanix pourrait passer dans le giron d'HPE

Les rumeurs couraient depuis plusieurs mois, mais HPE est aujourd'hui prêt à fondre sur Nutanix. (Crédit S.L.))

Les rumeurs couraient depuis plusieurs mois, mais HPE est aujourd'hui prêt à fondre sur Nutanix. (Crédit S.L.))

Après des rumeurs concernant Cisco et Google, Nutanix pourrait rejoindre le portefeuille de HPE, qui deviendrait de facto un acteur de poids sur le marché du cloud hybride.

Selon l'agence Bloomberg, citant des sources proches du dossier, Hewlett Packard Enterprise est en pourparlers pour acquérir le spécialiste de l'hyperconvergence et du cloud hybride Nutanix. Selon les experts, l'opération entre les deux fournisseurs pourrait être mutuellement bénéfique. Nutanix propose à ses clients une plateforme cloud hybride ouverte et définie par logiciel. HPE, quant à lui, est bien connu sur le marché en tant que fournisseur d'infrastructures (serveur, stockage et réseau) avec les solutions complémentaires pour accompagner les entreprises vers l'edge-to-cloud. Au cours des derniers mois, des pourparlers ont eu lieu par intermittence entre les deux fournisseurs, selon l'article de Bloomberg.  

« Les deux entreprises entretiennent une relation symbiotique et concurrentielle. Elle est symbiotique parce que lorsque Nutanix va sur le marché pour vendre des produits HCI, elle utilise parfois des serveurs HPE pour emballer l'offre HCI », a souligné Sanchit Vir Gogia, analyste en chef et CEO de Greyhound Research. « Dans le même temps, HPE dispose d'un portefeuille appelé SimpliVity, qui est hyperconcurrentiel avec Nutanix. » Précisons que racheté en 2017, Simplivity est loin d'avoir connu le même succès fonctionnel et commercial que Nutanix. 

Nutanix est valorisé à plus de 6,5 Md$

Hier mercredi 30 novembre 2022, Nutanix affichait une capitalisation boursière d'environ 6,5 milliards de dollars, tandis que HPE valait plus de trois fois cette somme, à 21,6 Md$. Pour l'exercice 2022, Nutanix a enregistré un chiffre d'affaires de 1,6 Md$, tandis que celui de HPE s'élevait à 28,5 Md$. « Le secteur des logiciels d'entreprise est un secteur à grande échelle, un secteur de grands garçons. Par conséquent, Nutanix devra soit acquérir des entreprises et passer à l'échelle supérieure, soit envisager son acquisition par d'autres entreprises », a déclaré Pareekh Jain, CEO de Pareekh Consulting. En octobre dernier, Nutanix aurait exploré les possibilités de vente après avoir reçu un intérêt de rachat. Pour rappel également, Bain Capital avait investi 750 millions de dollars en 2020 pour aider Nutanix alors dans une passe difficile.

« HPE a plus de 100 000 clients, soit plus de cinq fois la taille de la clientèle de Nutanix. Du point de vue de HPE, ils obtiendront un portefeuille de croissance qu'ils pourront vendre à leurs clients, et Nutanix pourra travailler avec une plus grande base de clients du groupe HPE » a déclaré M. Jain. Pendant la pandémie de Covid-19, les demandes vers les fournisseurs de cloud computing ont bondi car les entreprises devaient accélérer leur transformation numérique. En 2022, les dépenses en services cloud ont été de 490,3 Md$, selon le Gartner, et devraient atteindre près de 600 Md$ d'ici l'année prochaine, avec une croissance de plus de 20% d'une année sur l'autre.  

HPE dispose d'un important catalogue produits, tandis que Nutanix affiche un portefeuille logiciels en croissance, a déclaré M.Jain. « HPE veut se lancer dans le secteur à forte croissance des logiciels de cloud computing, Nutanix est donc la solution idéale pour eux. Nutanix peut aider HPE à accélérer ls transformation vers plus de services de cloud. » 

Vers une hausse des tarifs pour les services cloud 

Grâce à l'accord avec Nutanix, HPE pourrait bénéficier d'un double avantage : une réduction des coûts opérationnels et un potentiel plus élevé pour facturer davantage ses services de cloud. HPE utilise actuellement Microsoft ou VMware pour la plate-forme de virtualisation. S'ils utilisent la plate-forme Nutanix, le coût de la licence peut bénéficier directement à HPE, a déclaré M. Gogia. D'autre part, les clients peuvent s'attendre à des tarifs plus élevés après l'acquisition, car HPE obtiendra une part de marché plus dominante, ce qui lui permettra d'exiger des prix plus importants, a déclaré M. Gogia. « Si l'accord peut offrir aux clients un meilleur soutien de la part des deux entreprises, ils peuvent également s'attendre à des prix plus élevés. Comme on l'a vu dans le passé, après l'acquisition d'une entreprise, le coût des licences et les prix augmentent globalement de 20 à 30 %. »

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité