Octobre - Nextiraone se fixe 4 objectifs - Grossistes - Après la révolution des communications unifiées, les..." />

Octobre - Nextiraone se fixe 4 objectifs

Après la révolution des communications unifiées, les intégrateurs réseaux vont se confronter à celle du cloud computing, qui redéfinit les alliances au plan mondial. En quelques mois, l'un des principaux acteurs, NextiraOne, a ainsi changé de têtes : David Winn (*) prenant la direction du groupe au mois d'avril dernier et Philippe Hedde (**) celle de la France il y a un mois.

Sans changer fondamentalement, l'intégrateur pan-européen NextiraOne, « veut devenir plus offensif, accélérer sa transformation en se développant sur quatre nouveaux axes » selon l'expression de Philippe Hedde. Certains de ses axes existaient déjà, il ne s'agit pas de faire la révolution, mais de redéfinir les priorités.

Premier axe, celui de la maintenance et de l'exploitation des systèmes. « Un point fort de NextiraOne en France ». Ensuite, les communications unifiées et les centres de contact, autre axe historique avec les technologies Genesys.  Troisième point, l'international, NextiraOne compte déjà des grands clients qu'il accompagne à l'international, comme Legrand et  Michelin. Il souhaite amplifier cette stratégie grands comptes à l'international, « c'est le point qui a le plus progressé ». Enfin, et évidemment non le moindre, l'axe des datacenter, et de leurs connexions. NextiraOne en fait un autre axe privilégié, sans dévoiler encore ses partenariats sur ce point.

L'exercice 2010 sera en croissance

Cas à part, la filiale conseil, NextiraOne Expert va doubler de chiffre d'affaires cette année, passant de 2 à 4 millions d'euros (ME), sur un CA total qui était de 325 ME l'an passé en France. L'exercice 2010 sera en croissance, indique Philippe Hedde, l'exercice 2009 s'était soldé par un recul de 4%.

NextiraOne est détenue par  Abénex (ex ABNAmroCapital) depuis 2006. La société a été créée en 2002, suite à la cession par Alcatel de son activité distribution et intégration. L'intégrateur a son siège près de Paris. Il est considéré comme le n°2 en France derrière OBS, mais reste unique par son positionnement pan-européen. Ses concurrents de même taille en France relèvent de typologies différentes. Certains sont intégrés à un opérateur comme OBS dans France Télécom ou Télindus dans Belgacom, d'autres appartiennent à un groupe de construction : ETDE (Bouygues Construction), Axians (Vinci), Ineo (Suez), Alsatel (Eiffage).

(*) David Winn est devenu CEO de NextiraOne au mois d'avril dernier, en remplacement de Rafi Kouyoumdjian.  David Winn était vice-président d'Avaya EMEA, après le rachat de Tenovis par Avaya en 2005. Auparavant, David Winn fut CEO de Tenovis et a évolué au Boston consulting group (Etats-Unis et Europe), chez American Express France et IBM Europe. 

(**) Voir son profil :https://www.distributique.com/actualites/lire-philippe-hedde-remplace-foucault-de-la-rochere-a-la-tete-de-nextiraone-france-14969.html

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité