Orange Business Service renforce sa stratégie dans le cloud

Vivek Badrinath, directeur exécutif d'Orange Business Services Crédit Photo: D.R

Vivek Badrinath, directeur exécutif d'Orange Business Services Crédit Photo: D.R

Après un an et demi de développement et de déploiement, Orange Business Service a fait un point d'étapes sur sa stratégie cloud. En phase avec ses ambitions, l'opérateur étoffe ses services à l'international en renforçant notamment son partenariat avec Microsoft.

Après son concurrent SFR Business Team, Orange Business Services a fait un point d'étapes sur sa stratégie en matière de cloud computing. Vivek Badrinath, directeur exécutif d'OBS a donné quelques chiffres, une croissance de 33% entre 2011 et 2012 pour un chiffre d'affaires qui s'établit à 113 millions euros. Le dirigeant rappelle que l'objectif est d'atteindre environ 500 millions d'euros en 2015. Il s'est déclaré confiant sur cet objectif pour trois raisons « les offres ont trouvé leur marché, nous sommes en train de les étoffer et elles sont exportables à l'international ». Pour autant, Vivek Badrinath reste pragmatique « on n'a fait qu'effleurer le marché, mais nous sommes en position de décollage car nos clients sont devenus plus matures sur le cloud ».

Un renforcement du partenariat avec Microsoft


Pour avancer sur ses ambitions, Orange a donc une stratégie d'enrichissement de ses offres et une vocation internationale. « Il faut vendre plus de choses dans plus d'endroits », résume le dirigeant. Sur la partie offre, OBS renforce son partenariat avec Microsoft sur l'intégration d'Office 365 au sein de l'offre VPN Galerie. « Il s'agit de proposer la solution bureautique et de collaboration en mode cloud dans un environnement sécurisé », souligne Axel Haentjens, directeur du programme cloud computing chez OBS. Il ajoute que ce produit sera disponible à partir de juin 2013.

D'autres annonces ont été dévoilées dans la roadmap, comme une offre d'assistance au déploiement du cloud, baptisée « coach cloud ». Par ailleurs, l'offre IaaS Flexible Computing va intégrer des services managés comme l'infogérance d'applications, de supervision de logiciel d'infrastructure, de datacenter virtuel, etc. A la fin de l'année, l'opérateur devrait proposer Flexible Storage qui reposera sur l'expertise de Cloudwatt, cloud souverain dont Orange est actionnaire avec Thalès et la Caisse des Dépôts. Cette offre de stockage et d'archivage s'adressera aux PME et grands comptes. Pour Vivek Badrinath, « Cloudwatt est une brique pour proposer certains produits dans le domaine du IaaS à moindre coût. Nous apporterons à Cloudwatt notre force commerciale pour qu'ils arrivent à un effet de volume et ainsi proposer des solutions à des coûts compétitifs ».

Devenir opérateur-intégrateur avec l'IT interne


A la différence de SFR, l'opérateur historique ne va pas faire de Cloudwatt son « usine à énergie » pour le cloud, il va se focaliser sur son infrastructure interne. Philippe Laplane, directeur de la stratégie de développement produit, a présenté le projet cloud d'Orange qui unifie les compétences et les capacités clouds internes et externes (via Cloudwatt) du groupe. « En devenant opérateur-intégrateur, nous apprenons en interne à élaborer des nouvelles solutions en SaaS et ensuite aider nos clients à migrer vers des services spécifiques comme le cloud hybride », précise le responsable. Ce projet s'appuiera sur les datacenters d'Orange en France, mais aussi en Pologne. L'aspect international va être renforcé avec deux axes de croissance que sont l'Asie-Pacifique et l'Amérique Latine. Fort de cette stratégie, Vivek Badrinath espère maintenir une croissance supérieure de 30% en 2013.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité