QBS Software rachète le grossiste français Siener Informatique

Cette première acquisition s'inscrit dans le plan stratégique de Dave Stevinson, CEO de QBS Software, de s'étendre en Europe. (Crédit : D.R.)

Cette première acquisition s'inscrit dans le plan stratégique de Dave Stevinson, CEO de QBS Software, de s'étendre en Europe. (Crédit : D.R.)

Focalisé sur la vente de logiciels, le distributeur anglais QBS Software réalise sa première acquisition à l'étranger. En mettant la main sur Siener Informatique, il débarque sur le marché français et ne compte pas s'arrêter là.

Le distributeur de logiciels britannique QBS Software met la main sur son homologue français Siener Informatique. Ce qui permet au premier de poser un pied dans l'Hexagone. Jusqu'ici QBS n'avait pas franchi les frontières de l'Angleterre, où il dispose de deux bureaux à Londres et Birmingham. Si Siener Informatique n'apporte pas de nouveaux fournisseurs au grossiste anglais et ses 8 000 références, ce dernier propose néanmoins des services de formation, déploiement de logiciels, installation et migration de serveurs de messagerie ou support technique, autour de son offre.

Siener apporte également un écosystème d'environ mille revendeurs, lui permettant d'avoir une couverture globale du marché français. En plus de sa dizaine d'employés, le Français apporte des revenus autour de 11 M€ par an. Le grossiste britannique totalise, de son côté, 68 M€ de revenus annuels. « Nous avons un plan ambitieux de croissance en France et nous comptons nous développer également dans d'autres régions. Nous ciblons à 100 % l'Europe pour l'instant » indique Dave Stevinson, CEO de QBS. Cette stratégie n'a, d'après ce dernier, aucun rapport avec le Brexit. « Quoiqu'il arrive, il s'agira toujours d'aider nos partenaires à réaliser leurs ambitions en Europe. »

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité