RMM : premier bilan positif pour Atera sur le marché français

Gil Pekelman, CEO d'Atera : « Nous avons créé un support technique de trois personnes en Français disponible en 24/7, et localisé notre plate-forme ainsi que notre base de connaissances. Nous organisons également des webinars et menons d'importantes actions marketing sur le web. » Crédit photo : D.R.

Gil Pekelman, CEO d'Atera : « Nous avons créé un support technique de trois personnes en Français disponible en 24/7, et localisé notre plate-forme ainsi que notre base de connaissances. Nous organisons également des webinars et menons d'importantes actions marketing sur le web. » Crédit photo : D.R.

En six mois, l'éditeur israélien de RMM et PSA a conquis 140 clients en France avec un modèle technique et tarifaire assez atypique.

L'israélien Atera s'attaque proactivement au marché français depuis septembre 2020. En un peu moins de six mois, cet éditeur d'une plateforme SaaS éponyme mêlant RMM (surveillance et gestion à distance) et PSA (automatisation des services professionnels) l'a commercialisée auprès de 140 entreprises (majoritairement des MSP) hexagonales. Jusqu'ici, il ne comptait qu'une soixantaine de clients locaux, gagnés par le bouche-à-oreille. Ce résultat obtenu en quelques mois est d'autant plus notable qu'Atera n'opère que depuis Israël et ne dispose d'aucune force de vente. « Pour cibler l'Hexagone, nous avons créé un support technique de trois personnes en Français disponible en 24/7, et localisé notre plate-forme ainsi que notre base de connaissances. Nous organisons également des webinars et menons d'importantes actions marketing sur le web », explique Gil Pekelman, le CEO de l'éditeur.

Un loyer basé sur le nombre de techniciens

Atera compte également sur son approche qu'elle qualifie d'atypique, tant sur le plan technologique que tarifaire pour percer. Les fonctions de RMM et de PSA proposées par le logiciel exploite une seule et même base de données qui permet à ses clients de mieux gérer les systèmes complexes. « Le système identifie les problèmes et crée des alertes. Un ticket est directement envoyé au technicien et la plateforme calcule la durée de son intervention. Elle édite ensuite automatiquement la facture destinée au client », détaille Gil Pekelman. Quant à la tarification proposée par l'entreprise, elle diffère de celle de la majeure partie de ses concurrents par le fait qu'elle n'est pas basée sur le nombre d'agents déployés sur les équipements des entreprises mais sur le nombre de techniciens (89€ par mois et par technicien). En outre, Atera ne propose pas de contrat pluriannuels. Les MSP peuvent cesser de travailler avec sa solution dès qu'ils le souhaitent.

6000 clients dans 75 pays

Globalement, Atera revendique 6000 clients actifs dans 75 pays. L'entreprise est déjà très active aux Etats-Unis et dans les pays anglo-saxons en général. Elle compte néanmoins se développer de plus en plus en Europe comme le montre son lancement sur le marché allemand il y a une semaine. Parmi ses clients en France, elle compte le gersois Double Clic. « Aujourd'hui je gère très simplement plus de 1000 postes avec Atera pour 119 euros par mois, alors qu'avec ma précédente solution qui me facturait à l'agent installé, je payais 200 euros pour 100 postes », témoigne Guillaume Ludger, le directeur de ce MSP.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité