SAP va faire entrer Qualtrics en bourse

Ryan Smith, co-fondateur et CEO de Qualtrics, dispose d'une certaine autonomie pour gérer son entreprise rachetée par SAP en novembre 2018 pour 8 milliards de dollars. (crédit : SAP)

Ryan Smith, co-fondateur et CEO de Qualtrics, dispose d'une certaine autonomie pour gérer son entreprise rachetée par SAP en novembre 2018 pour 8 milliards de dollars. (crédit : SAP)

Racheté 8 milliards de dollars en 2018 par SAP, l'éditeur spécialisé dans la gestion de l'expérience client va faire l'objet d'une IPO. Mais l'éditeur allemand compte toutefois garder la main sur la majeure partie de son capital.

Racheté par SAP in-extremis avant son entrée en bourse prévue en novembre 2018, Qualtrics va finalement connaitre les joies (et peines) de la cotation. Le géant du progiciel allemand a annoncé ouvrir le capital de cet éditeur positionné dans les outils de surveillance et analyse de la satisfaction des clients et employés, via une IPO. Cette dernière sera toutefois partielle, car SAP gardera la main sur plus de 50% du capital de Qualtrics, racheté 8 milliards de dollars il y a bientôt deux ans. Cette transaction ne devrait pas avoir d'impact sur les objectifs financiers 2020 de la firme de Walldrof. Avant son entrée en bourse, Qualtrics était parvenu à lever 400 millions de dollars et sa valorisation estimée aurait pu passer de 2,5 milliards de dollars à 4,8 milliards.

« L'acquisition de Qualtrics par SAP a été un grand succès et a surpassé nos attentes avec une croissance du cloud en 2019 supérieure à 40%, démontrant de très bonnes performances dans la configuration actuelle », a précisé SAP. « SAP restera le plus grand et le plus important partenaire de commercialisation et de recherche et développement de Qualtrics, tout en donnant à Qualtrics une plus grande indépendance pour élargir sa base en établissant des partenariats et en développant l'ensemble de l'écosystème de gestion de l'expérience ».

Grande autonomie et management solide

Depuis son rachat par SAP, Qualtrics bénéficie a priori d'une autonomie importante au sein du groupe et fonctionne avec la même équipe de management dirigée par Ryan Smith, son co-fondateur et CEO. Ses solutions sont multicloud (AWS, Microsoft Azure et Google Cloud). L'annonce de cette IPO intervient alors que SAP a annoncé ses résultats préliminaires pour son deuxième trimestre 2020 avec notamment des revenus de 6,74 milliards de dollars, en très légère progression de 2% d'une année sur l'autre, et un bénéfice opérationnel en forte hausse de 55% sur la même période à 1,28 milliard de dollars (+4% non IFRS).

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité