Suse aligne son programme partenaires sur la structure de son offre

« En améliorant nos systèmes de rémunération, nous souhaitons mieux fidéliser nos partenaires », déclare Pierre-François Huet, le responsable des partenariats de Suse.

« En améliorant nos systèmes de rémunération, nous souhaitons mieux fidéliser nos partenaires », déclare Pierre-François Huet, le responsable des partenariats de Suse.

Le programme partenaires de Suse a (enfin) été mis en adéquation avec l'élargissement de son portefeuille d'offres organisé autour de quatre piliers. Le nouveau dispositif propose des remises arrières, jusqu'ici absente de la politique commerciale de l'éditeur, comprises entre 10 et 30%.

Suse vient de lancer une nouvelle mouture de son programme partenaires avec l'objectif de le rendre beaucoup plus compréhensible pour ses revendeurs. « Depuis 2012, nous avons enrichi notre offre avec des solutions autour du cloud, avec Open Stack, et du Software Defined Storage (SDS). Elles sont venues s'ajouter à nos offres existantes autour des OS Linux pour entreprises et du management de ces environnements. Notre ancien programme n'ayant pas été modifié jusqu'ici, il n'était plus en adéquation avec la segmentation de notre catalogue», explique Pierre-François Huet responsable des partenariats de Suse. En pratique, les revendeurs de Suse vont désormais pouvoir se spécialiser uniquement sur une des grande briques de l'offre de l'éditeur. Cela s'avérait auparavant impossible puisque, par exemple, aucune certification ne correspondait spécifiquement au SDS ou à OpenStack.

Des remises arrières allant jusqu'à 30%

En outre, l'éditeur a fait évoluer les labels proposés à ses partenaires en remisant au placard les traditionnels niveaux « Silver », « Gold » et « Platinum ». Ils sont remplacés par « Enregistré », « Accrédité » ou « Solutions». Le premier de ces nouveaux labels est attribué aux partenaires ayant entamé une démarche de partenariat avec Suse mais n'ayant aucune certification. Ils auront accès au portail de Suse, lui aussi rénové, ainsi qu'aux formations en ligne. Toutes les documentations commerciales nécessaires à la vente leur sont également ouvertes. Quant aux partenaires « Accrédités », ils devront faire certifier une ressource technique et une ressource commerciale sur une des quatre gammes de solutions Suse. Ces revendeurs profiteront, en plus des avantages accordées aux « Enregistrés », d'une visibilité sur l'outil de localisation des revendeurs de Suse et d'un support technique 12h/5j. La grosse nouveauté est qu'ils pourront aussi prétendre à des remises arrières (pouvant aller jusqu'à 10% dans leurs cas). Elles pourront atteindre jusqu'à 30% pour les partenaires « Solutions » qui devront certifiés au moins deux spécialistes de la vente ventes et deux spécialistes techniques sur un produit. En contrepartie, ils bénéficieront aussi d'un support technique 24h/7j et d'un interlocuteur dédié.

Tous les partenaires existants réintégrés au niveau "Enregistré"

« En améliorant nos systèmes de rémunération, nous souhaitons mieux fidéliser nos partenaires », déclare Pierre-François Huet. Ce dernier espère que la transition vers le nouveau programme, officiellement lancé cette semaine, se fera en douceur. La centaine de revendeurs jusqu'ici certifiés Silver, Gold et Platinium entreront au niveau « Enregistré » dans le nouveau dispositif. Ils récupéreront toutefois l'ensemble des données qu'ils possédaient sur l'ancien portail. Pour monter en grade, ils auront à suivre les nouvelles formations proposées par Suse. « Nous n'avons pour l'instant pas vocation à élargir notre réseaux de distribution. Nous nous concentrons d'abord sur l'existant », détaille le responsable des partenariats. Selon l'éditeur, une vingtaine de partenaires devraient avoir été certifiés Solution et une cinquantaine Accrédité d'ici avril 2017.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité