Synology lance son programme partenaires

Directrice générale de Synology France, Rosiel Lee pilote le développement de la société taïwanaise dans l'Hexagone. (Crédit D.R.)

Directrice générale de Synology France, Rosiel Lee pilote le développement de la société taïwanaise dans l'Hexagone. (Crédit D.R.)

Partagé entre les grands fournisseurs américains d'un coté et les challengers asiatiques de l'autre, le marché des solutions de stockage NAS n'a jamais été aussi dynamique pour accompagner les besoins des petites et grandes entreprises. Parmi les challengers, Synology se distingue avec des solutions et services particulièrement innovants.

Pour la seconde fois à Paris, Synology a réuni ses clients et partenaires au Palais Brongniart pour mettre en avant ses solutions de stockage NAS et les services associés. Le fournisseur taïwanais, concurrent de Qnap ou de Thecus sur le marché des PME-PMI et même de Dell ou HPE en entrée de gamme, étoffe son catalogue avec des modèles plus musclés comme l'UC300. Premier serveur iSCSI de Synology, ce dernier est doté de deux contrôleurs actifs redondants, basés sur des puces Intel Xeon D-1521 avec quatre coeurs cadencés à 2,4 GHz épaulés par 16 Go de RAM (extensible à 64 Go). Ils sont équipés de leur propre alimentation pour assurer une continuité de services. L'architecture Dual Active permet en effet de ne pas subir de perturbation de service, en cas de défaillance critique du système (panne du processeur, des unités de stockage ou du bloc d'alimentation).

Comme chez d'autres fournisseurs, l'UC300 bascule automatiquement - en onze secondes - les ressources de stockage liées aux workflows dans des environnements traditionnels ou virtualisés sur le second contrôleur si le premier est défaillant. L'UC300 sauvegarde deux copies pour justement pallier aux défaillances matérielles et assurer la haute disponibilité. Synology annonce en outre des performances de 100 000 IOPS sur cette baie 2U capable d'accueillir jusqu'à douze disques durs (au format 3,5 pouces) ou SSD (2,5 pouces) en mode SATA.


Au format rack 1U avec quatre baies en façade pour 12 slots, l'UC300 est le premier serveur dédié iSCSI de Synology, équipé de deux contrôleurs actifs en interne (deux cartes mères avec leur propre bloc d'alimentation).

DSM 7.0 attendu en 2019

Lors de sa conférence de presse, le fournisseur taïwanais a également mis l'accent sur la prochaine version de son système d'exploitation maison reposant sur un noyau Linux. Attendue au premier trimestre 2019, la version bêta de DSM 7.0 - release définitive au 2ème trimestre - apportera une interface revue avec la possibilité pour les entreprises de remplacer le logo Synology par le leur sur l'écran d'accueil. Parmi les autres évolutions figurent la reconstruction RAID accélérée d'un disque dur dégradé et remplacé (3 heures au lieu de 8 avec trois unités de 4 To et une utilisation de 40%) grâce à une utilisation plus intelligente des blocs, la possibilité de cloner un disque dur pour le remplacer plus rapidement (si une baie libre est bien sûr disponible dans le NAS) sans recalcul de la parité RAID et, enfin, une meilleure prédiction des pannes des disques durs.

Interrogé sur la technologie prédictive utilisée pour anticiper les dysfonctionnements matériels, Jean Victor Kingue, spécialiste technique chez Synology France, nous a juste indiqué qu'elle ne reposait pas sur Test Smart, mais sur une autre approche sans donner plus de précisions. 300 millions de statuts de disques durs auraient été analysés pour prédire la tendance à l'échec grâce à l'apprentissage machine, explique un communiqué de presse. Précisons encore qu'il sera d'ailleurs possible de suivre l'espérance de vie des disques durs au moyen de graphiques. DSM 7.0 pourra être installé sur les NAS de la série DSx14 et supérieures. Les modèles plus anciens resteront à la DSM 6.2 mais bénéficieront encore de mises à jour de sécurité.

CloudStation remplacé par Drive

Coté sauvegarde, Synology a indiqué que sa solution Active Backup Suite devenait gratuite pour réaliser des sauvegardes centralisées ou dans le cloud ((VM, serveurs et PC) avec la passerelle Drive qui vient remplacer le service CloudStation qui sera arrêté fin 2021. Synology apporte d'autres fonctionnalités comme la synchronisation entre deux NAS (Drive ServerSync), un calendrier de backup, un management centralisé (jusqu'à 10 000 NAS) avec Central Management System. Le cloud public de sauvegarde de Synology, baptisé C2 Backup, reste de la partie avec des tarifs commençant à 10€ HT par an pour 100 Go, 25€ HT pour 300 Go et 60€ HT pour un To pour une sauvegarde quotidienne avec chiffrement AES-256 pour le plan I. Une sauvegarde horaire est assurée par le plan II au prix de 70€ par an avec déduplication.

Parmi les améliorations apportées à la solution Surveillance Station, Synology met en avant l'arrivée de l'analyse d'images couplée à du machine learning. Cette application de surveillance se mâtine d'IA pour fournir aux entreprises une fonction d'analyse vidéo approfondie (DVA). Celle-ci peut identifier instantanément divers objets. Si l'utilisateur souhaite suivre un objet spécifié sur l'écran de surveillance en temps réel, la fonction DVA peut être utilisée pour l'analyse et l'identification. Pour améliorer les traitements, Synology a ajouté un accélérateur GPU Nvidia Geforce GTX travaillant avec un framework maison. Plusieurs exemples ont été mis en avant sur la façon dont la fonctionnalité d'analyse vidéo approfondie pourrait être mise en oeuvre dans de nombreuses applications de surveillance.

Un chiffre d'affaires de 300 M$

Un dernier mot pour conclure sur les chiffres du fournisseur taïwanais. Rosiel Lee, directrice générale de Synology France, a ainsi indiqué que la société avait vendu 6 millions de NAS dans le monde cette année. Le chiffre d'affaires (300 millions de dollars l'an dernier) a bondi de 20% au troisième trimestre 2018 par rapport à la même période en 2017 et la part réalisée dans les entreprises a cru de 30%. Parmi les clients de Synology en France, on peut citer le groupe Krys qui a déployé 1350 NAS dans ses boutiques avec une synchronisation croisée des données et une administration centralisée, Chausson Matériaux avec plus de 100 NAS et 2000 caméras installés dans 350 magasins avec un outil centralisé pour l'administration, et aussi l'ensemble Saint Jospeh - La Salle à Toulouse avec une baie Flash Station FS3017 pour prévenir la perte de données et assurer un service de tchat en cas d'incident.


Synology lance un programme partenaires avec trois niveaux Silver, Gold et Platinium.

Depuis plusieurs années, Synology réussit à renouveler ses baies de stockage réseau avec des performances à la hausse, des fonctionnalités intéressantes et une ouverture vers le cloud via des partenaires comme AWS ou Backblaze, tout en poursuivant sa montée en gamme dans les entreprises.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité