Tong Chhor prend en charge l'indirect et les partenariats de M-Files

Tong Chhor reportera directement à Stefan Recher, en charge des ventes en Europe continentale. (Crédit : M-Files)

Tong Chhor reportera directement à Stefan Recher, en charge des ventes en Europe continentale. (Crédit : M-Files)

Arrivant d'Everteam, Tong Chhor vient d'être nommé vice-président des ventes indirectes et des alliances de M-Files. Il devra continuer les recrutements de SSII partenaires en local et à l'international.

M-Files, entreprise spécialisée dans la gestion de contenus, annonce la nomination de Tong Chhor au poste de vice-président des ventes indirectes et des alliances. Ce dernier arrive à un moment de croissance et de fort dynamisme pour l'entreprise finlandaise implantée depuis deux ans en France. Les missions principales de Tong Chhor s'articulent autour de la mise en place de partenariats avec des SSII locales et internationales pour continuer d'étendre la vente des solutions M-Files. Tong Chhor a également pour objectif de créer des alliances avec d'autres éditeurs de logiciels afin de proposer au marché des solutions globales à plus fortes valeurs ajoutées. Il reportera directement à Stefan Recher, en charge des ventes en Europe continentale.

Avant de rejoindre M-Files, ce quinquagénaire était vice-président des opérations d'Everteam depuis 2015. Il est également passé par PTC, Sun Microsystems, NEC Computers ou BMC Software. En 2001, il fonde la société QualiForce, qu'il revend trois ans plus tard à Econocom qui la renomme Osiatis. Il y dirigera les alliances pendant encore deux ans. Diplômé de Supinfo et d'un MBA de l'Institut International de Management (Conservatoire National des Arts et Métiers), Tong Chhor a commencé sa carrière chez une filiale d'Atos, Sligos, où il était ingénieur applicatif.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité