M-Files développe son management pour soutenir ses ventes directes et indirectes

Avant de rejoindre M-Files, Stefan Recher était vice-président chez Atos. Crédit photo : D.R.

Avant de rejoindre M-Files, Stefan Recher était vice-président chez Atos. Crédit photo : D.R.

L'éditeur finlandais M-Files a nommé un vice-président des ventes directes pour l'Europe Continentale chargé de piloter des équipes, notamment en France, qui soutiendront aussi la croissance et la montée en compétence de son réseau de distribution.

Fort des 36 M€ qu'il a levés en 2016 auprès du fonds de capital-risque français Partech, le finlandais M-Files a ouvert une filiale dans l'Hexagone en mars dernier en rachetant son partenaire VAR StreamDesign. Deux mois plus tard, cet éditeur de logiciels d'ECM a nommé Stefan Recher au poste de vice-président en charges des ventes (directes) pour l'Europe Continentale où il possède aussi des filiales en Allemagne et au Royaume-Uni. En mai, c'était au tour l'ex Oodrive Olivier Sauzet de rejoindre M-files France en tant que responsable du channel et du développement des ventes partenaires.

Les ventes indirectes pour le SMB et les régions

On l'aura donc compris, l'approche commerciale sur laquelle mise M-Files pour assurer son développement est un mix entre ventes directes et indirectes. « M-Files dispose d'environ 500 partenaires dans le monde. En France, ils sont douze et se concentrent sur le segment du SMB ou sur des régions. Notre approche directe vise quant à elle à un meilleur adressage des belles ETI et des grands comptes », détaille Stefan Recher.

Actuellement composée de neuf personnes, l'équipe de M-Files France devrait passer à une quinzaine de collaborateurs. Elle est chargée de prospecter les grands comptes et de réaliser des déploiements, mais aussi de soutenir Olivier Sauzet dans  sa mission, notamment en accompagnant les revendeurs et en les aidant dans les processus d'avant-vente. « La plupart de nos partenaires français étaient déjà en place avant la création de notre implantation locale. Cette dernière nous donne les moyens de les faire monter en compétence », explique Stefan Recher.

Présent dans le Magic Quadrant de Gartner

Classé dans le Magic Quadrant du cabinet d'études Gartner comme visionnaire, M-Files connaît depuis plusieurs années une croissance globale comprise entre 40 et 50%. Sa solution M-Files DMS, disponible en mode on-premise ou dans le cloud, est concurrente de logiciels tels que ceux issus des catalogues d'acteurs mondiaux comme Documentum, OpenText ou encore Alfresco, et d'éditeurs français comme Everteam, Docuware ou Nuxeo.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité