TP-link France : un programme partenaire mieux taillé pour le marché des TPE/PME

Fares Abdi, directeur commercial en charge de la gamme professionnelle SMB chez TP-link France, espère que 2000 intégrateurs auront rejoint le programme partenaire à la fin de l'année. (Crédit: TP-link)

Fares Abdi, directeur commercial en charge de la gamme professionnelle SMB chez TP-link France, espère que 2000 intégrateurs auront rejoint le programme partenaire à la fin de l'année. (Crédit: TP-link)

Le fournisseur d'équipements et d'accessoires réseaux TP-link s'est doté d'un programme partenaires spécifique au marché français. Auparavant, la filiale hexagonale proposait un dispositif conçu pour l'ensemble du groupe chinois et plus orienté vers les gros revendeurs.

Lors d'un webinar qui s'est tenu le 1er février, la filiale française de TP-link a présenté à ses revendeurs une version revue et corrigée du programme partenaire qu'elle exploitait. Jusqu'ici, le dispositif proposé était le même pour les 41 représentations locales que le fabricant chinois de matériels Wifi et de modems/routers possède dans le monde. Aujourd'hui, selon Fares Abdi, directeur commercial en charge de la gamme professionnelle SMB chez TP-link France, les bureaux européens, au moins les plus importants, ont abandonné l'ancien programme pour proposer des conditions plus adaptées aux revendeurs de leurs marchés respectifs. Les intégrateurs français vont ainsi bénéficier d'un programme spécifique qui permet par ailleurs à TP-link France de recentrer sa collaboration avec eux sur sa clientèle la plus importante : les TPE/PME.

Le plus bas niveau du nouveau programme est accessible aux revendeurs par simple inscription auprès du fournisseur. Une condition à respecter néanmoins : le partenaire doit posséder un service technique ou de support pour pouvoir réaliser des prestations avant-vente, d'installation et de maintenance des produits TP-link. Le fournisseur entend en effet aider davantage ses intégrateurs à prendre en main ses produits. Une hot-line technique ou des formations techniques en webinaire ou en ligne sont proposés aux partenaires dès leur inscription, sans autre condition.

tplink1

Les revendeurs inscrits bénéficient directement de certains avantages sans avoir un montant de commande obligatoire à passer. (Crédit : TP-link)

Les intégrateurs qui s'engagent sur un montant de commande annuelle de 5000€ HT sur la gamme des produits professionnels TP-link (switchs, points d'accès wifi, routeurs VPN ou à répartition de charge, etc.) deviennent « Silver Partner ». Ils accèdent alors à des offres exclusives, ont un contact dédié chez TP-link, etc. Enfin, les partenaires qui réalisent 20 000€ de ventes pour TP-link accèdent au niveau Platinum. TP-link vient alors directement chez le revendeur pour dispenser ses formations commerciales et techniques, et apporte une participation financière aux opérations marketing de ce dernier.

Depuis la semaine dernière, 350 intégrateurs ont intégré le programme partenaires de TP-link sur les 9000 qui commercialisent la solution en France. Fares Abdi voudrait qu'ils soient 2000 à la fin de l'année. Pour cela, le fournisseur organisera un « roadshow » du 13 février au 29 mars pour présenter sa gamme professionnelle et ce fameux programme à ses partenaires.

tplink2

La filiale française se rendra dans six métropoles françaises au cours des deux prochains mois pour présenter ses produits et son programme partenaires. (Crédit : TP-link)

TP-link est en train de renforcer son offre de produits pour les entreprises. C'est dans ce contexte que la filiale française a souhaité revoir son programme partenaire pour apporter un meilleur accompagnement à ses revendeurs locaux. L'année dernière, le fournisseur a connu une croissance de 10% en France. Et Fares Abdi prévoit une hausse du chiffre d'affaires de 20% cette année.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité