Veeam s'offre N2WS pour 42 millions de dollars

En mettant la main sur N2WS, Veeam accompagne l’irrésistible mouvement vers le cloud et les architectures distribuées. (Crédit : D.R.)

En mettant la main sur N2WS, Veeam accompagne l’irrésistible mouvement vers le cloud et les architectures distribuées. (Crédit : D.R.)

En retard sur le marché de la sauvegarde et de la restauration des architectures distribuées, Veeam met la main sur N2WS dont c'est justement la spécialité sur les workflows AWS.

Concurrencée par de nouveaux acteurs comme Rubrik, Cohesity ou Datos IO nés avec le cloud computing, Veeam a décidé d'acquérir N2WS, spécialisée dans la sauvegarde des solutions cloud hébergés chez AWS, notamment pour les instances dédiées VMware Cloud sur AWS. Cette transaction d'un montant de 42 M$ va permettre à Veeam, fondée à l'origine pour travailler avec les machines virtuelles de VMware, de rattraper son retard dans la protection des données IaaS avec un outil cloud natif. L'activité cloud de la société va d'ailleurs en s'intensifiant : un million de VM sont protégées sur les services cloud des partenaires de l'éditeur.

« A l'heure où les entreprises cherchent à migrer davantage de workloads vers le cloud public, il est indispensable d'avoir une solution fiable et intuitive de protection et de disponibilité des données », a indiqué Peter McKay, co-CEO et président de Veeam. L'éditeur travaille déjà avec les environnement IBM Cloud, VMware, Microsoft, Pure Storage, et Nutanix. L'apport d'AWS est crucial pour la société qui compte atteindre le milliard de dollars en chiffre d'affaires d'ici 2019 (827 M$ en 2017). Un partenariat stratégique a aussi été noué avec HPE - à défaut d'un rachat - pour déclencher des opportunités conjointes et permettre aux entreprises d'acheter des solutions complètes HPE et Veeam directement auprès de HPE et de ses revendeurs.

N2WS restera autonome

Pionnier sur le marché de la sauvegarde des environnements virtualisés, Veeam entend donc accompagner l'irrésistible mouvement vers le cloud et les architectures distribuées qui demandent un savoir-faire particulier. « Les déploiements de nouvelles applications se feront majoritairement dans le cloud et la protection des données reste le segment qui croît le plus actuellement » a déclaré Phil Goodwin, directeur de recherche d'IDC. Certains - comme Bipul Sinha CEO et cofondateur de Rubrik - ont toutefois compris le mouvement bien avant les oracles d'IDC, du Gartner ou de Forrester. Un communiqué de presse de la société précise que « N2WS fonctionnera en tant qu'entreprise autonome, en conservant son nom de marque et en devenant A Veeam Company ». Une appellation initiée dans le monde IT par EMC, il y quelques années déjà.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité