Veeam entre dans la phase d'arrêt de ses licences perpétuelles

« Les entreprises et les partenaires veulent consommer sous forme d'abonnement. Et puis, faire coexister deux types de licencing n'est pas forcément une bonne chose », indique Marc Villeneuve, le directeur senior channel, cloud et alliances de Veeam pour la France et l'Afrique Francophone. Crédit photo : D.R

« Les entreprises et les partenaires veulent consommer sous forme d'abonnement. Et puis, faire coexister deux types de licencing n'est pas forcément une bonne chose », indique Marc Villeneuve, le directeur senior channel, cloud et alliances de Veeam pour la France et l'Afrique Francophone. Crédit photo : D.R

En vigueur depuis le 1er juillet pour les nouveaux clients de Veeam, l'obligation de passer par le mode locatif pour accéder aux technologies de l'éditeur concernera ses clients plus anciens à compter du 1er janvier 2023.

Il y a encore quelques semaines, toute entreprise souhaitant faire usage des solutions de Veeam pouvait opter pour le modèle locatif ou l'achat de licences perpétuelles. Mais depuis le 1er juillet, l'éditeur spécialisé dans la sauvegarde a entamé l'abandon progressif de cette approche mixte. A compter de cette date, en effet, tous ses nouveaux clients n'ont plus d'autre possibilité que d'opter pour la souscription. Un répit est laissé aux entreprises qui exploitaient déjà les technologies de Veeam, celles-ci pouvant continuer de commander à l'instance processeur jusqu'au 31 décembre. La décision de Veeam n'est pas une surprise puisque le fournisseur avait officialisé son projet d'arrêt des licences perpétuelles dès septembre 2021.

Une décision qui ne fait pas l'unanimité

« C'est une tendance du marché de l'IT. Les entreprises et les partenaires veulent consommer sous forme d'abonnement. Et puis, faire coexister deux types de licencing n'est pas forcément une bonne chose », indique Marc Villeneuve, le directeur senior channel, cloud et alliances de Veeam pour la France et l'Afrique Francophone. Tout le monde ne partage pas cet avis, à l'image de ce client qui s'emportait dans nos colonnes l'an dernier : « Veeam nous oblige désormais à rechercher de nouvelles solutions de sauvegarde pour l'avenir. Après la migration vers VUL, nous verrions, d'après ce que je comprends, une augmentation à 6 chiffres des prix, en raison des frais de renouvellement d'abonnement plus élevés. »

En ce qui concerne les partenaires de Veeam, Marc Villeneuve estime que les migrations que vont entreprendre certains clients pour passer des licences perpétuelles à la souscription vont créer de nouvelles opportunités de prestations de services. Ceux certifiés VASP (Veeam Accredited Service Partner) comptent parmi les mieux positionnés pour en profiter. Ce statut existe au sein du programme partenaires de l'éditeur depuis au moins deux ans. En France, 7 prestataires l'ont obtenu (Abicom, Antemeta, Aviti, computacenter...).

La collaboration entre les partenaires encouragée

Plus récemment, à la fin 2021, Veeam a créé un autre label destiné à ses partenaires baptisé « Reseller Ready ». Il reconnait la capacité des partenaires préalablement certifiés VCSP (Veeam Cloud Service Provider) de commercialiser leurs propres offres/services à travers le réseau de ventes indirectes de l'éditeur. Dans l'Hexagone, deux de ces fournisseurs de services cloud vont bientôt en bénéficier.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité