AMD lance de nouvelles puces pour stations de travail

Avec ses puces FirePro A300, AMD prend une nouvelle voie. C'est une solution combinant processeur et circuit graphique à destination des stations de travail.

AMD innove sur le marché des stations de travail professionnelles avec les FirePro A300 qui intègrent sur la même puce le processeur et le circuit graphique. Si ce changement apparaît radical par rapport aux précédentes puces FirePro, cette solution a déjà été proposée par AMD pour les PC portables et certains postes de travail avec ses processeurs Serie A, C et E. Principale différence, les puces grand public d'AMD possèdent un coeur graphique Radeon alors que les A300 reposent sur un coeur FirePro et délivrent des performances généralement proposées par des circuits externes.

Ces puces sont destinées aux professionnels des médias et de l'ingénierie, a déclaré AMD dans un communiqué. Elles ont été conçues pour une utilisation dans des stations de travail multimédias qui sont généralement exploitées pour réaliser des effets spéciaux pour des films haute définition, ou pour des applications d'ingénierie de type CAD/CAM.



4 processeurs et 384 coeurs graphiques

La puce AMD FirePro A300 dispose de quatre processeurs cadencés à 4 GHz et de 384 coeurs graphiques fonctionnant à une vitesse pouvant aller jusqu'à 760MHz. Elle consomme 65 watts. L'A320 embarque quant à elle quatre processeurs à 4,2GHz, associés à 384 coeurs graphiques cadencés à 800 MHz, pour une consommation de 100 watts. Ces puces vont permettre aux fabricants de PC de concevoir des stations de travail plus petites et plus efficientes en énergie tout en offrant les performances que l'on attend habituellement des stations de travail,  a indiqué AMD. Ces puces pourraient aussi réduire le coût de fabrication d'un ordinateur puisque les fabricants de PC n'auront plus à acquérir des composants CPU et GPU séparés.

Les puces seront également capables de fournir de meilleures performances en traitement parallèle, là où les tâches sont exécutées en utilisant la puissance conjointe du CPU et du GPU. Certains ordinateurs parmi les plus rapides au monde combinent les ressources CPU et GPU pour accélérer l'exécution des applications scientifiques et mathématiques. Les GPU se sont révélés être plus rapides que les processeurs pour des tâches spécialisées, bien que les processeurs sont toujours nécessaires pour les travaux de déchargement de GPU. Les puces A300 prendront également en charge les affichages multi-écrans et des résolutions allant jusqu'à 10 240 par 1600 pixels. De sorte que les images peuvent se propager ou se partager sur plusieurs moniteurs. Les processeurs du circuit graphique pourront également être mis à contribution pour assurer le traitement de vidéos haute définition, et libérer ainsi le CPU pour qu'il se concentre sur d'autres tâches.

Les produits AMD FirePro ambitionnent de rivaliser avec les GPU Nvidia Quadro et Tesla, qui n'intègrent pas de processeur. Les puces Nvidia Tegra pour smartphones combinent elles des processeurs ARM avec des coeurs graphiques GeForce, mais l'entreprise n'a pas encore créé une offre de qualité professionnelle qui combine GPU et CPU.



Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité