HP se reconfigure : arrêt des terminaux sous WebOS, vente des PC

Le titre HP a baissé à la bourse après la décision du groupe américain d'arrêter les terminaux sous WebOS et de chercher une solution pour se séparer de sa division PC. La société a réalisé un chiffre d'affaires de 31,2 milliards de dollars (+1) sur son troisième trimestre, clos le 31 juillet, et un bénéfice net Gaap de 1,9 Md$ (+9%).

Après avoir tiré le rideau sur ses tablettes et smartphones sous WebOS hier, le groupe américain HP a annoncé qu'il s'attendait à une rentabilité inférieure à ses prévisions durant le trimestre fiscal en cours, le quatrième de son exercice qui s'achève le 31 octobre prochain. Les résultats qu'il a communiqués pour la période mai-juin-juillet 2011 correspondent à la fourchette basse des estimations fournies par les analystes. Mais ces chiffres ont été largement éclipsés par la décision choc de se retirer du marché des tablettes et, dans le même temps, d'étudier différentes options pour faire de sa division PC (qui domine le marché mondial) une entité distincte de HP, voire de la vendre purement et simplement comme IBM l'avait fait en son temps en cédant sa propre division PC à Lenovo.

HP a indiqué que le chiffre d'affaires de son quatrième trimestre devrait se situer entre 32,1 et 32,5 milliards de dollars (Md$) et le bénéfice par action entre 1,12 et 1,16 dollar, en excluant les coûts liés à la fermeture de l'activité webOS. Le marché prévoyait 1,31 dollar par action et un chiffre d'affaires de 34 milliards de dollars, selon les analystes de Thomson Reuters.

La directrice financière du groupe HP a reconnu hier qu'il s'agissait de sévères perspectives. Le groupe cherche à se débarrasser de sa division PC pour se concentrer sur des secteurs plus rentables tels que les logiciels de sécurité et les solutions analytiques, a expliqué Léo Apotheker, PDG de HP, lors de la même conférence téléphonique. Selon lui, HP a atteint un point crucial de son existence et ces changements sont fondamentaux « pour assurer la réussite que nous voulons tous », a-t-il ajouté.

Implosion des ventes de PC grand public

Les ventes au grand public ont implosé, baissant de 17% sur un an. Même si HP affiche une croissance de 9% sur ses ventes de PC aux entreprises, le chiffre d'affaires total est en baisse de 3% pour la division Personal Systems Group qui a réalisé à elle seule 9,59 milliards de dollars sur le trimestre (soit plus de 30% du chiffre d'affaires total du groupe). Il y a sept ans, IBM avait vendu son activité PC en estimant que les marges réduites qu'elle lui apportait ne valaient pas la peine de continuer.

A l'ère de l'informatique mobile, dominée de plus en plus par des sociétés telles qu'Apple et Google, le groupe HP perd du terrain. Il indique par exemple que, prises ensemble, ses ventes au grand public de PC et de périphériques ont chuté de 15% sur un an. Sur le trimestre, la division Imaging and Printing Group affiche globalement un chiffre d'affaires de 6 Md$ (-1,3% sur un an).

Parmi les points positifs sur le trimestre, la division qui vend du matériel aux entreprises (serveurs, solutions de stockage et de réseaux) a progressé de 7% sur un an, réalisant un chiffre d'affaires de 5,4 milliards de dollars. Quant à l'activité logiciels, beaucoup plus réduite, elle a néanmoins grimpé de 20% pendant la même période, à 780 millions de dollars. Les services, eux, ont progressé de 3,6 %, à 9 milliards de dollars.

Mévente des TouchPad chez Best Buy

Mardi, le Wall Street Journal avait indiqué que HP n'avait vendu que 10% des tablettes TouchPad sous webOS qu'il avait livré au distributeur américain Best Buy. HP a reconnu que ces terminaux n'avaient pas atteint les objectifs, tant internes que financiers, qu'il s'était fixé. Le groupe précise néanmoins qu'il continue à explorer différentes options pour optimiser la valeur du logiciel webOS.

L'activité TouchPad cessera dans quelques mois, mais HP espère toujours faire rentrer de l'argent avec le système d'exploitation webOS qu'il a acquis avec le rachat de Palm l'an dernier. Acquisition pour laquelle il a déboursé 1,2 milliard de dollars. « Nous examinerons toutes les options », a précisé Léo Apotheker, évoquant la vente de licences ou d'autres modèles économiques.

Après examen des résultats du troisième trimestre, HP a estimé qu'il continuerait à perdre de l'argent en vendant la tablette TouchPad, a expliqué la directrice financière Catherine Lesjak. « En faire un succès financier demanderait des investissements significatifs sur un ou deux ans ». C'était simplement trop risqué pour le groupe.

Baisse de 6% sur le titre jeudi soir

Pour le trimestre clos le 31 juillet, HP a réalisé un chiffre d'affaires de 31,2 milliards contre 30,7 Md$ l'an dernier sur la même période (+1%). Le bénéfice net s'est élevé à 1,9 milliard de dollars, en hausse de 9% par rapport à l'an dernier. Le bénéfice par action Gaap est de 0,93 dollar (+24%) -non Gaap, 1,1 dollar (+2%).

HP a par ailleurs confirmé qu'il rachetait l'éditeur Autonomy, spécialisé sur la chaîne de traitement de l'information en entreprise. Il a offert au groupe anglais 42,11 dollars par action, ce qui, selon les estimations, valoriserait la transaction autour de 10 milliards de dollars.

Le groupe a livré des résultats financiers plus tôt que prévu hier, certains sites d'actualité ayant publié des informations sur le rachat d'Autonomy et sur ses intentions de se séparer de son activité PC. Les traders n'ont pas aimé cela. L'action de HP avait baissé de 6% à la fermeture de la bourse jeudi soir, à 29,14 dollars, sur fond de marché en baisse. Le DJIA (Dow Jones Industrial Average) a chuté de 3,7% hier.



s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

2024, l'année de Windows 11

2024, l'année de Windows 11

Si le parc de PC dans les entreprises françaises fonctionne encore majoritairement sous Windows 10, Microsoft a toutefois fixé la fin de son support le 14 octobre 2025....

Publicité