Iliad attaque SFR sur le subventionnement des portables

Dans un entretien à la presse, Xavier Niel a indiqué que Free avait saisi la justice contre SFR pour concurrence déloyale sur le subventionnement des terminaux mobiles.

Dans une interview au magazine mensuel Capital, le fondateur de Free, Xavier Niel, déclare avoir déposé une plainte auprès du Tribunal de commerce de Paris contre SFR pour concurrence déloyale. En cause ? Le subventionnement des téléphones mobiles dans le cadre des offres regroupant un abonnement et un smartphone vendu à un petit prix facial, mais qui engagent le client pour des durées de 12 ou 24 mois. « C'est une façon de faire du crédit à la consommation déguisé sans se soumettre aux contraintes légales. Cela revient à pratiquer des taux d'usure de 300 ou 400% que le consommateur ne voit pas » affirme Xavier Niel.

Une méthode de calcul made in Free

Tous les opérateurs mobiles - à l'exception de Free Mobile - emploient ce dispositif, on peut s'interroger sur la raison qui pousse Xavier Niel à s'en prendre uniquement à SFR. La revue Challenges donne une explication. Elle a pu consulter un document qui montre le mode de calcul appliqué par Free. Le raisonnement concerne notamment le prix de revient du smartphone  indiqué sous le nom de code « S by SFR 116 » qui selon les formules voit son prix passer de 24,9 € à 346 €. D'autres téléphones à petit prix seraient également concernés. A l'inverse, le magazine relève que Free ne fait pas le même calcul avec des modèles plus coûteux tels que le Galaxy de Samsung ou l'iPhone.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité