37% des fabricants de hardware ont achevé leur mutation vers le logiciel

84%des fabricants d'équipements technologiques ont déclaré avoir commencé à réorienter leur business model vers le logiciel (Crédit : Gemalto).

84%des fabricants d'équipements technologiques ont déclaré avoir commencé à réorienter leur business model vers le logiciel (Crédit : Gemalto).

Selon une étude Gemalto, plus de 80% des fabricants d'équipements technologiques font évoluer leur modèle en se focalisant sur le logiciel. Ceux dont la transition est achevée ont vu leur chiffre d'affaires grimper de 11% en moyenne.

Les fabricants d'équipements technologiques misent de plus en plus sur le logiciel. L'affirmer semble revenir à enfoncer une porte ouverte mais une étude récemment publiée par Gemalto permet de mesurer l'ampleur du phénomène. Sur les 300 dirigeants de fournisseurs de matériels interrogés (venant des États-Unis, du Royaume-Uni, de France, d'Allemagne et du Japon), 84% ont déclaré avoir commencé à réorienter leur business model vers le logiciel. Parmi eux, 37% indiquent que la transition est achevée et placent ainsi l'applicatif au coeur de la création de valeur des entreprises qu'ils dirigent. Ces résultats sont le fruit de l'augmentation des investissements vers le logiciel à laquelle ont procédé plus de 9 fabricants sur 10 au cours des cinq dernières années.

Les fabricants qui ont déjà finalisé leur évolution ont vu leur chiffre d'affaires augmenter de 11% en moyenne (l'étude ne précise pas la temporalité de la croissance). Ils prévoient même une accélération de leur croissance sur les cinq prochaines années, qui pourrait atteindre 15 à 18% pour les seuls revenus issus des logiciels.

Une transition difficile à gérer

Malgré de nombreux d'avantages offerts par la transition vers le logiciel, la quasi-totalité des fabricants de matériels (96%) qui l'ont faite, ou sont en train de la faire, ont rencontré des difficultés à la mettre en oeuvre. Plus d'un sur deux a dû recruter pour acquérir des compétences supplémentaires. 36% ont indiqué que les solutions développées évoluaient de manière organique sans véritable stratégie. En outre, la gestion des ventes et des opérations se faisait avec des processus obsolètes dans 34% des cas, ce qui a compliqué les évolutions de modèles. Mais selon Shlomo Weiss, vice-président monétisation des logiciels chez Gemalto : « que ce soit pour recueillir des informations sur l'utilisation de leurs produits, mettre en place un paiement à l'utilisation (pay-per-use), ou pénétrer de nouveaux marchés, toutes les entreprises interrogées ont identifié un réel besoin de transformer leur façon de faire des affaires. »

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Publicité