Adecco fusionne ses SSII Ajilon et Datavance sous le nom de Modis

Une fois de plus, les sociétés nées dans l'intérim (*) font l'actualité du monde des SSII. Le groupe Adecco fusionne et redéploie des activités dans ce secteur, tout en restant très prudent sur ses objectifs.

Journée chargée pour la partie SSII d'Adecco ce 2 avril. En quelques heures, les équipes déménagent dans un nouveau siège (à La Défense), fusionnent et adoptent un logo et une marque commune à des équipes jusque là dispersées. Ce nom, Modis, remplace les anciennes marques et sociétés : Ajilon IT Consulting, Datavance (**).

«Il s'agit d'un rapprochement autour de quatre complémentarités » nous précise le directeur général Hugues Pariot : « commerciales, géographiques, techniques et métiers ». La nouvelle société représente 1 600 personnes, 120 millions d'euros de chiffre d'affaires. « Nous passons de la 50ème à la 35ème place dans le classement des SSII en France». Voilà pour l'aspect économique.

Aller vers plus de forfait

Géographiquement, Datavance était concentrée sur la région parisienne, Ajilon, dont le siège était à Villeurbanne évoluait en régions (sauf sur la partie ouest et sud ouest du pays). Avec deux centres de compétences, l'un à Lille pour les activités support, l'autre à Clermont-Ferrand pour les nouvelles technologies. Au plan technique, la nouvelle entité veut sortir de la bonne vieille activité de régie pour aller également vers le forfait. Enfin, côté métiers, la fusion permet d'associer les équipes de Datavance tournées vers le développement Java, JEE, DotNet et celles d'Ajilon orientées plutôt sur la production et le maintien en conditions opérationnelles.

Pour le nouvel exercice, Hugues Pariot  se veut très prudent. Sa priorité est d'assurer la fusion et le développement organique. Actuellement, le tiers de l'activité de Modis France vient de l'infrastructure, 45% des applicatifs, 15% du support, 5% du conseil SIRH.

Renforcer le « professional staffing »

Pour Adecco France, ce lancement correspond à un rééquilibrage. La société compte 19 filiales et pratiquement autant de marques pour ses différents métiers. Elle se répartit en deux grandes activités, le « general staffing » et le « professional staffing » qui réalisent respectivement 80 et 20% de l'activité. La société veut les rééquilibrer, avec, pour la partie « professional », des marques comme Expert ou Badenoch & Clark, spécialisées dans le recrutement de cadres dirigeants et, désormais, avec Modis.

Modis, branche SSII du groupe Adecco, existe dans 18 pays et représente 1,2 milliard d'euros de chiffre d'affaires.  Adecco, dont le siège mondial est à Zurich a son siège français à Villeurbanne.

(*) Voir notre précédent article sur Manpower
https://www.distributique.com/actualites/lire-manpower-veut-investir-dans-les-ssii-en-commencant-par-proservia-16742.html
(**) Datavance est membre de Syntec Numérique, un siège que récupère Modis
(***) Ajilon, créée en 1969 a intégré le groupe Adecco en 1996. Créée en 1990, Datavance a racheté Teamsoft en 2007, avant d'intégrer Adecco l'année suivante.


Hugues Pariot, directeur général

Hugues Pariot est logiquement directeur général de Modis. Il était déjà, depuis le mois de juillet 2011, directeur général des deux sociétés fusionnées, Ajilon et Datavance. Auparavant, il fut directeur général d'Expectra et de Regus. Hugues Pariot vient du monde des télécoms, il fut aussi directeur des ventes chez SFR, directeur ventes et marketing chez Debitel. Il a débuté chez Xerox.

Hugues Pariot est diplômé de l'Edhec business School, il a suivi en 2009-2010 une formation au Cesa-MGA (Management general avancé) de HEC School Management.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité