Adobe refond son programme pour mieux récompenser et spécialiser ses partenaires


Des critères de revenus pour gold et platinum

Les deux niveaux gold et platinum s'adressent aux grands partenaires orientés grands comptes. Des critères de revenus distinguent ces partenaires. Les gold doivent réaliser 500 000 dollars de revenus quel que soit la source de ce revenu. 40% des ventes doivent être réalisées en mode licence.  La spécialisation des collaborateurs est renforcée avec 5 collaborateurs dédiés à Adobe : 2 certified sales professional (master), 2 certified advanced sales professional, 1 certified sales professional (volume licensing).

Ces gold fonctionnent sur un plan d'action trimestriel. Ils ont accès à un pool de leads et des contenus marketing spécifiques. Ils sont identifiés sur le site d'Adobe.

Quant aux partenaires platinum, ils sont les seuls à contractualiser avec Adobe sur ce partenariat. Ils doivent fournir un business plan trimestriel et dédier un product manager à la marque. Ces partenaires doivent réaliser un minimum de 2 millions de dollars de CA avec les produits Adobe  dont 40% en mode licence. Ils doivent, comme les gold avoir 5 collaborateurs certifés Adobe, et bénéficient en retour de leads, de contenus spécifiques, d'une présence sur le site Adobe. Ils sont un commercial dédié chez Adobe et un programme de co-op marketing leur est spécialement réservé.

 

 

 

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité