Annuels Kaspersky : les revenus ont progressé malgré les difficultés aux Etats-Unis

Eugene Kaspersky, CEO de Kaspersky Lab :

Eugene Kaspersky, CEO de Kaspersky Lab : "Après toutes les difficultés et les allégations dont nous avons été victimes en 2017, nous devions montrer que la société méritait la confiance de nos partenaires et de nos clients." Crédit photo : D.R.

Banni des agences fédérales américaines fin 2017, l'éditeur russe Kaspersky Lab a logiquement vu ses facturations baisser significativement Outre-Atlantique. Ses bonnes performances ailleurs dans le monde lui ont tout de même permis de publier un chiffre d'affaires en hausse de 4% pour 2018.

L'éditeur russe de logiciels de sécurité Kaspersky Lab a clos 2018 sur un chiffre d'affaires de 725,6 M$. Il signe ainsi une croissance de 4% par rapport à l'année précédente. L'entreprise a notamment connu une forte croissance de ses ventes aux entreprises. Elles se sont appréciées de 16%, en partie stimulées par la hausse (55%) des facturations de produits situés hors de la sphère de la protection des endpoints, dans le domaine des services en particulier. Autre source de croissance pour Kaspersky Lab : la commercialisation de ses produits par le canal numérique qui a généré une valeur en progression annuelle de 4%.

-25% de chiffre d'affaires aux Etats-Unis

L'éditeur russe est parvenu à faire croître son chiffre d'affaires globale malgré les mesures prises aux Etats-Unis où ses logiciels sont interdits dans les agences fédérales depuis décembre 2017. L'administration américaine soupçonne l'entreprise d'être sous l'influence du Kremlin. Résultat, les revenus dégagés par Kaspersky Outre-Atlantique ont reculé de 25% l'an dernier. En revanche, son chiffre d'affaires s'est apprécié de 27% dans la région META (Moyen-Orient, Afrique, Turquie) ou encore de 6% dans la zone Asie-Pacifique comme en Europe.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité