Annuels Konica Minolta : les services informatiques en croissance de 14% en Europe

Yoann Fortini, IT Services GTM Manager de Konica Minolta Business Solutions Europe : « 11 % de ses clients font désormais confiance à Konica Minolta pour les services informatiques.» Crédit photo : D.R.

Yoann Fortini, IT Services GTM Manager de Konica Minolta Business Solutions Europe : « 11 % de ses clients font désormais confiance à Konica Minolta pour les services informatiques.» Crédit photo : D.R.

Le fabricant de copieurs Konica Minolta Business Solutions a délivré pour 257 M€ de prestations dans l'IT sur le vieux continent lors de son exercice 2018. En France, cette activité a représenté 50 M€ de chiffre d'affaires.

Cela fait plusieurs années que le fabricant japonais de copieurs Konica Minolta Business Solutions étend ses activités aux services Informatiques. Il y a un an, son dirigeant pour l'Europe déclarait que l'objectif était de porter le chiffre d'affaires de cette activité à 465 M€ en 2020 sur le continent. Le but est encore loin d'être atteint mais se fait de plus en plus proche. Au cours de son exercice 2018 (clos fin mars), l'entreprise a en effet généré 257 M€ de revenus dans les services IT en Europe, soit une hausse de 14% sur un an.

Dans l'Hexagone, l'activité évolue à la même vitesse que sur le plan continental puisqu'elle a représenté 50 M€ de chiffre d'affaires annuel (+15%). Malgré cette croissance notable, Konica Business Solutions France semble être en retard sur ses ambitions en matière de prestations informatiques. Il y a un peu plus d'un an, Morgan Leucat, alors directeur produits/solutions/services de la filiale, tablait dans nos colonnes sur un chiffre d'affaires de 60 M€ pour l'année 2018.

Une stratégie de croissance externe active en Europe

Globalement, le chiffre d'affaires de Konica Minolta Business Solutions en Europe auprès des clients souscrivant à son offre de services IT d'une part et à son  offre de services et à son offre dans l'impression d'autre part a progressé de 37% en 2018 pour atteindre 534 M€.Au cours de son dernier exercice, le fabricant a acquis la société informatique Belge Aurelium, son homologue espagnol Grupo Meridian, et les sept filiales du français Sequoïa. En janvier 2016, le il avait déjà pris possession du français Dactyl-OMR et de ses 25 agences régionales. Ces deux dernières entreprises sont, à la base, surtout orientées vers le marché de la bureautique. Mais, l'objectif affiché du fabricant est d'étendre leurs catalogues aux services informatiques.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité