Atos cède 14,7 M€ d'actions Worldline

Malgré la réduction de sa participation au capital de Worldline, Atos maintiendra une relation forte avec son ancienne filiale spécialisée dans la gestion sécurisée des paiements. (Crédit : Pixabay/Jarmoluk)

Malgré la réduction de sa participation au capital de Worldline, Atos maintiendra une relation forte avec son ancienne filiale spécialisée dans la gestion sécurisée des paiements. (Crédit : Pixabay/Jarmoluk)

Après avoir distribué à ses actionnaires une partie du capital de Worldline en mai, Atos cède cette fois 14,7 millions d'actions pour ne conserver qu'environ 13% au capital de la société. Avec l'émission d'obligations échangeables, l'ESN récupère au total 1,3 Md€ pour rembourser sa dette.

Le retrait d'AtoS dans Worldline se poursuit. Après la distribution en mai à ses actionnaires de 23,4% du capital de sa filiale spécialisée dans les transactions de paiement sécurisées, Atos cède jusqu'à la moitié de sa participation dans Worldine. Il le fait à travers la cession de 14,7 millions d'actions pour 0,8 Md€, dans le cadre d'un placement privé. S'y ajoute en parallèle une opération de couverture par Six group. Au total, 22,65 millions d'actions Worldline sont ainsi cédées pour un total de 1,2 Md€ représentant environ 12% du capital. Atos a par ailleurs émis des obligations échangeables en actions Worldline pour 500 M€ et va effectuer un transfert d'actions Worldline au fonds de pension Atos.

1,3 Md€ pour rembourser la dette à moyen et long terme

Le montant total des produits de l'opération ainsi réalisée s'élève à environ 1,3 milliard d'euros pour la 2ème entreprise de services numériques française. Celle-ci prévoit de l'utiliser principalement pour rembourser sa dette à moyen et long terme. Atos va conserver au capital de Worldline une participation d'environ 13% qui correspond à 22% de droits de vote. L'ESN souligne qu'une « relation forte » persistera avec le groupe de gestion sécurisée des paiements à travers le partenariat industriel et commercial créé par l'Alliance Atos-Worldline annoncée en mai.

Il y a quelques jours, Atos a par ailleurs annoncé une modification de sa gouvernance puisque la candidature de Thierry Breton, son PDG depuis 11 ans, vient d'être proposée pour le poste de Commissaire européen, avec un portefeuille couvrant le Marché intérieur, la Défense et le Numérique. Elie Girard est nommé DG d'Atos à partir du 1er novembre 2019, tandis que Bertrand Meunier deviendra président non exécutif du Conseil d'administration.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité