Blue, un acteur en forte croissance dans l'Hexagone

« L'entreprise est née avec l'objectif d'externaliser les ressources IT des entreprises en incitant la mutualisation des ressources dans un environnement sécurisé », nous a résumé Nicolas Boittin, PDG de Blue lors d'un entretien en juin dernier. (Crédit B

« L'entreprise est née avec l'objectif d'externaliser les ressources IT des entreprises en incitant la mutualisation des ressources dans un environnement sécurisé », nous a résumé Nicolas Boittin, PDG de Blue lors d'un entretien en juin dernier. (Crédit B

Fort de ses huit datacenters en France, Blue (ex-Bretagne Telecom) poursuit son expansion géographique surtout sur l'arc Grand Ouest. Dernière acquisition en date, celle du vendéen Oceanis et de son datacenter (trente-six employés pour quelques 300 clients) ; d'autres rachats devraient intervenir, de l'ordre de deux par an, selon le président fondateur de Blue Nicolas Boittin. Pour soutenir cette croissance, Blue a aussi effectué des levées de fond dont la dernière, en 2020, s'est élevée à plusieurs dizaines de millions d'euros auprès de Quilvest Capital Partners. A titre indicatif, Blue compte désormais 145 salariés pour un CA de 31 millions d'euros (plus de 2500 clients PME et ETI). La sécurité, via l'offre Blue Cyber que le groupe a constituée, est l'un des points forts de Blue qui se veut le château fort des clouds privés de ses clients. Pour cela, Blue travaille avec les principaux leaders de la sécurité (dont IBM QRadar pour son SOC). « Notre engagement est de remettre en état les données (ndlr : GTR pour garantie de temps de rétablissement) de nos clients en moins de quatre heures », confirme Nicolas Boittin. Blue peut aussi se prévaloir d'être certifié ISO 27001 et HDS pour les données de santé, les démarches sont en cours pour SecNumCloud. Au-delà des aspects de sécurité et de SLA, Blue se positionne aussi comme un acteur du sur-mesure qui s'adapte d'abord aux besoins et aux exigences de ses clients. Côté infrastructure, l'offre de Blue repose sur du VMware auquel s'ajoutent des briques et architectures, sécurité bien sûr, mais aussi pour les environnements de conteneurisation, AS-400, etc. « Pour tous nos choix technologiques, nos ingénieurs sont formés et certifiés », précise d'ailleurs Réda Belouizdad, directeur marketing et communication de Blue. Enfin, hybridation oblige, le cloud de Blue est aussi ouvert à d'autres clouds dont celui d'Azure et bientôt d'AWS. 



s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, WiFi 7 et spatial pour étendre les réseaux

5G, WiFi 7 et spatial pour étendre les réseaux

Avec la 5G professionnelle, l'Open-RAN, le WiFi 7 et les communications spatiales en orbite basse, les réseaux sans fil devraient progressivement monter en puissance dans les...

Publicité