Bouygues Telecom veut racheter la Poste Mobile

Dans le dossier de rachat de La Poste Mobile, l'offre de Bouygues Telecom tient la corde. (Crédit: Bouygues Telecom)

Dans le dossier de rachat de La Poste Mobile, l'offre de Bouygues Telecom tient la corde. (Crédit: Bouygues Telecom)

L'opérateur Bouygues Telecom a signé un protocole d'exclusivité avec le groupe La Poste pour l'acquisition de l'intégralité du capital de sa division mobile (MVNO) et de ses 2,3 millions de clients. L'opération reste toutefois soumise à l'approbation de SFR qui détient 49% des parts de l'entreprise convoitée.

La Poste Mobile - un opérateur de type MVNO - et ses 2,3 millions de clients pourraient tomber dans l'escarcelle de Bouygues Telecom. Après avoir été sur les rangs aux côtés d'Orange et d'Iliad (maison-mère de Free) depuis plusieurs semaines, la filiale du groupe Bouygues a annoncé ce jeudi 22 février la signature d'un protocole d'exclusivité avec le groupe La Poste pour racheter son activité MVNO. Selon un communiqué l'accord prévoit le rachat de 100 % du capital de la filiale mobile, détenue à 51% par le groupe La Poste et à 49% par SFR. La conclusion d'un partenariat de distribution exclusif associant La Poste, La Banque Postale et La Poste Mobile a également été évoqué. Le prix d'acquisition des titres est de 950 millions d'euros, montant qui sera ajusté en fonction du calendrier de réalisation de la transaction  Il correspond à une valeur d'entreprise de 963,4 millions d'euros.

« Cette opération s'inscrit pleinement dans la stratégie de croissance de Bouygues Telecom. Elle lui permettrait de renforcer son parc d'environ 2,3 millions de clients, présentant un haut niveau de satisfaction client », a indiqué le groupe acquéreur dans un communiqué. La période d'exclusivité du contrat « wholesale » de SFR s'achevant fin 2026, les clients de la Poste Mobile seront migrés vers le réseau radio de Bouygues Telecom. L'opération, soumise au processus de consultation des instances représentatives du personnel, devrait être finalisée d'ici la fin d'année 2024.

Elle pourra s'effectuer sous réserve de l'obtention des autorisations administratives nécessaires, notamment auprès des Autorités de Concurrence et de l'absence d'exercice par SFR de son droit de préemption. Si cette transaction se réalise, Bouygues Telecom communiquera, au plus tard dans les mois qui suivront sa finalisation, une guidance qui remplacera Ambition 2026 annoncée lors du Capital Markets Day du 15 janvier 2021.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité