Econocom : le ROC semestriel gagne 16%

« Nous nous donnons 18 mois pour réduire nos dépenses de 96,5 M€. L’effet de ce plan devrait se faire ressentir sur une année entière en 2021 », a déclaré en substance Julie Verlingue, la directrice générale adjointe d’Econocom. Crédit photo : D.R

« Nous nous donnons 18 mois pour réduire nos dépenses de 96,5 M€. L’effet de ce plan devrait se faire ressentir sur une année entière en 2021 », a déclaré en substance Julie Verlingue, la directrice générale adjointe d’Econocom. Crédit photo : D.R

Le recentrage des activités d'Econocom et sa politique de réduction des coûts ont eu un impact très positif sur les résultats du groupe. Il table sur 128 M€ de résultat opérationnel courant sur l'ensemble de l'année 2019.

Le cours de l'action Econocom a fait un bon le lendemain de la publication du bilan détaillé des activités poursuivies de la société de services numérique pour le premier semestre 2019. Au cours de ces six mois, le résultat opérationnel courant (ROC) des activités poursuivies a atteint 40,2 M€, soit 16% de mieux que lors de la première moitié de 2018. Le résultat opérationnel a progressé de son côté de 41% à 25,6 M€, tandis que le résultat net passait de 0,4 M€ à 5,4 M€. Comme annoncé fin juillet, le chiffre d'affaires n'a pourtant connu qu'une modeste hausse de 2,9% (+1,6% en organique) pour atteindre 1,24 Md€.

Le pôle Digital Services Solutions en belle forme

La plus grosse partie du ROC d'Econocom provient de celui de sa branche Digital Services et Solutions. Il s'est apprécié de 22,4% à 24,6 M€, pour un chiffre d'affaires de 667 M€ (+9,3%). Celui du pôle Technology Management & Financing (activité de location) a représenté 15,6 M€ (+9,8%) sur 561 M€ (+3,9%) de facturations. Dans un communiqué de presse, Econocom estime bénéficier « des premiers résultats positifs des actions engagées depuis 9 mois, tels que le recentrage des certaines activités ou la réduction des coûts [...] » Les opérations de réorganisation du groupe ont aussi notablement contribué à l'inscription 13,7 M€ de charges non courantes au bilan du groupe.

Les activités non-stratégiques en quête d'acquéreurs

Le « plan de transformation » engagé par Econocom se poursuit en ce deuxième semestre, pour poursuivre le recentrage de l'entreprise sur son activité de location et sa branche Digital Services et Solutions. La recherche d'acheteurs pour ses activités non stratégique vont s'intensifier. Sur l'ensemble de l'année, Econocom prévoit toujours de réaliser un ROC de 128 M€ à périmètre constant.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité