Econocom : tous les indicateurs sont (encore) au vert au premier semestre

Au premier semestre 2015, Econcom a réalisé sept rachats. Crédit photo : D.R.

Au premier semestre 2015, Econcom a réalisé sept rachats. Crédit photo : D.R.

La SSDI affiche un résultat opérationnel et un bénéfice net en hausse respective de 61% et de 36%. Le tout sur un chiffre d'affaires en croissance de 15%.

La success story Econocom se poursuit. Pour le compte du premier semestre 2015, le bilan de la SSDI fait apparaître un résultat opérationnel de 40,3 M€ contre 25 M€ à la même période il y a un an. L'entreprise explique cette impressionnante progression de 61% par la forte hausse de sa performance opérationnelle et le montant limité de ses charges non récurrentes. Ces dernières ne sont élevées qu'à 1,1 M€ alors qu'elles avaient représentées 5,6 M€ entre janvier et juin 2014. De fait, la marge opérationnelle d'Econocom représente 27,79% des 1,12 Md€ de chiffre d'affaires que la société a dégagé au premier semestre 2015. Ces revenus sont en hausse de 15%, dont 13% en organique. Au bout du compte, le résultat net s'établit à 20,4 M€ et s'apprécie de fait de 36%.

Toutes les branches d'activité contribuent à la croissance

La progression des résultats d'Econocom au premier semestre 2015 a été portée par ses trois grandes branches. Dans le détail, l'activité Gestion Administrative et Financière a réalisé un chiffre d'affaires de 567 M€, en croissance totalement organique de 15%. Son résultat opérationnel courant (ROC) ressort à 25,4 M€. Egalement exclusivement organique, la hausse des revenus du pôle Produits et Solutions est de 26% à 211 M€, pour un ROC de 4,4 M€. Pour finir, la branche Services a enregistré 344 M€ de facturations, en hausse de 9% (dont 2% en organique). Elle dégage une marge opérationnelle courante équivalente à 13,6 M€.

17% de hausse de revenus en France

De la même façon, toutes les zones géographiques où Econocom commercialise ses produits et services ont vu leurs revenus s'étoffer dans une fourchette de 10 à 17%. En France, principal marché du groupe, la croissance s'est établie à 17% pour 603 M€ de chiffre d'affaires. Elle a atteint 14% au Benelux (181 M€), 10% en Europe du Sud (196 M€), et 17% à 143 M€ en Europe du Nord.

Lors du trimestre passé, le groupe Econocom a procédé à pas moins de sept acquisitions : Parmi elles figurent notamment Clesys et Digital Security (sécurité), Bizmatica et Alterway (Open Source) ou encore Helis (conseil et transformation). L'entreprise a également renforcé sa force de vente en recrutant 40 personnes dont le nombre équivaut à 7% de ses effectifs.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité