Free s'ouvre à la maison connectée avec sa box Delta

Xavier Niel, PDG et fondateur de Free, a présenté la Freebox Delta le 4 décembre 2018. (crédit : D.R.)

Xavier Niel, PDG et fondateur de Free, a présenté la Freebox Delta le 4 décembre 2018. (crédit : D.R.)

Après plusieurs années d'attente, Free a fini par dévoiler ce 4 décembre sa dernière box haut de gamme. Baptisée Delta, elle est capable de délivrer - selon la ligne - un débit descendant de 10 Gbit et ascendant de 400 Mbit et est dotée d'un WiFi AC4400 mu-mimo.

La box de la dernière chance pour Free ? En perte de vitesse - avec près de 50 000 abonnés dans l'Internet fixe perdus depuis le début de l'année - le trublion des télécoms avait besoin d'une annonce forte pour tenter de se relancer. Le moins que l'on puisse dire c'est que l'opérateur a frappé un grand coup en dévoilant sa Freebox Delta, une box haut de gamme capable de délivrer un débit descendant asymétrique de 10 Gbit (presque comme en Suisse avec Salt propriété de Xavier Niel) et ascendant de 400 Mbit, et dotée d'un WiFi AC4400 mu-mimo (download théorique de 2,6 Gbit). Le débit de 10 Gbit n'est pas garanti, il dépendra des noeuds de raccordement optique (NRO) qui ne sont pas disponibles partout. Pour les zones non raccordables à la fibre, l'opérateur annonce que cette box permet de coupler la liaison DSL à la 4G de manière à faire grimper le débit, théorique, à près de 200 Mbit.

En termes de prix, Free ne brade pas sa box puisqu'il la propose au prix psychologique de 49,99 euros par mois, mais sans engagement. A noter que pour ce prix, l'utilisateur a droit à 280 chaines TV, le service Netflix (forfait de base) et l'accès à Spotify, le support de la 4K, et qu'il peut passer des appels téléphoniques (fixes et mobiles en France, DOM et vers 110 destinations) en illimité. Pour 10 euros de plus par mois pendant 48 mois (ou 480 euros au comptant), une Freebox Server est proposée embarquant plusieurs services. Avec en particulier : une enceinte connectée Devialet (Xavier Niels est actionnaire de Devialet), un stockage NAS 1 To extensible à 20 To, une centrale d'alarme avec connectivité Sigfox couplée avec une caméra connectée, un détecteur de mouvement et d'ouverture et un service d'intervention à domicile 2 fois par an en cas d'intrusion, du smart home avec le support des matériels connectés Somfy et Philips hue, le support des assistants vocaux Amazon Alexa et OK Freebox, ou encore une connectivité Bluetooth.

Une Freebox One facturée au prix fort au bout d'un an Free a également annoncé une seconde box, présentée très rapidement. Dénommée Freebox One, elle est disponible aussi bien en version fibre (1 Gbit théorique) que DSL et intègre la TV (Netflix et 220 chaînes), la 4K et les appels téléphoniques (fixes et mobiles en France, DOM et vers 110 destinations). En revanche, on notera la disparition d'un quelconque espace de stockage, ce qui pour 39,99 euros par mois (29,99 euros la première année avec engagement), parait quelque peu excessif. Au passage, Free conserve ses anciennes offres dont le prix est de 44,99 euros par mois (19,99 euros pendant un an avec engagement) pour la Revolution, Mini 4K à 34,99 euros par mois (14,99 euros pendant un an avec engagement) et Crystal à 24,99 euros par mois (9,99 euros par mois pendant un an avec engagement).

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité