Gérer l'après-crise : les PME s'en sortent, pas les TPE

Au mois de décembre 2008, 12% des PME estimaient leur situation meilleure qu'un an auparavant. Elles sont aujourd'hui 46%, une amélioration continue, qui contraste avec la situation plus critique des TPE.

Le traditionnel baromètre (*) PME-TPE réalisé par TNS Sofres, pour le compte de l'Ordre des experts comptables,  est paru. Cette vague de début 2011 surprend en distinguant les PME (20 à 249 salariés) des entreprises plus petites les TPE. Si les 1ères sortent la tête de l'eau, il n'en va pas de même des secondes où la crise est durable, avec tous ses effets.

D'une manière globale, dans leur perception de la crise, le pessimisme l'emporte dans ces deux catégories d'entreprise. Plus nettement chez les TPE. Dans leur ensemble, elles sont 70% à trouver que la situation en France a tendance à aller plus mal, 5% à percevoir de l'amélioration. Les PME sont 54% à souligner une tendance qui se détériore, les TPE 71%. Les PME sont 13% à voir de l'amélioration, 5% pour  les TPE.

On retrouve cette différence, en plus marqué, dans la perception par les dirigeants de leur propre situation, celle de leur entreprise. Dans l'ensemble, 35% des entreprises estiment leur situation « plutôt moins bonne », 16% « plutôt meilleure », 47% « identique ». Les PME qui estiment leur situation « plutôt moins bonne »sont entre 15 et 23% (suivant les tranches d'entreprises), entre 30 et 35 % dans les TPE. Celles qui jugent leur situation « meilleure » sont 43 à 52% dans les PME, 14 à 22 %dans les TPE. Sur ce dernier critère, on voit crûment la distinction entre les deux catégories d'entreprises.

La trésorerie est plus tendue dans les TPE

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité