IBM redéfinit sa démarche cloud et le rôle de ses partenaires

On pensait tout connaître d'IBM et du cloud computing, les offres sont en place, les analyses et les objectifs aussi. Mais, dans un marché qui n'en fini plus d'émerger, le géant adopte une nouvelle démarche, en parlant moins d'offres et davantage de valeur apportée au client final par ses différents partenaires.

 

IBM « nationalise » sa démarche cloud computing. Un directeur du cloud est affecté à la filiale française depuis le début de l'année, il s'agit de Christian Comtat, jusqu'alors directeur du cloud chez IBM pour l'Europe du sud. Le signe qu'IBM veut forcer l'allure en France, en entraînant son éco-système, d'éditeurs et de partenaires distributeurs, une démarche baptisée « nouveau chapître cloud. « Nous ne devons plus pousser une offre à travers nos partenaires mais réinventer le business », souligne Christian Comtat.

IBM ne veut pas, comme trop de prestataires, apparaître comme un simple porteur d'offres. Il veut parler de la valeur apportée au client final. Une subtilité marketing ? Pas seulement. Les discours sur le cloud peuvent lasser, IBM reprend le fil en France en tenant compte des spécificités locales. De deux spécificités : la force du SaaS et le nombre d'éditeurs en France et la nature des partenaires en indirect.

Concernant le SaaS, la France est à part avec ses 2 000 éditeurs. Très disséminés et très implantés ils sont devenus incontournables par exemple comme partenaires dans le cloud et notamment dans le SaaS très présent en France. Mais ils présentent des profils très différents. Certains partenaires d'IBM comme Generix sont hébergés par Aspaway qui compte ainsi une cinquantaine d'éditeurs hébergés sur une plate-forme tout IBM. D'autres hébergeurs sont en partie IBM. D'autres enfin viennent récemment sur le métier de l'hébergement, en provenance des télécoms mais aussi de la distribution. Tous sont partenaires d'IBM, sur du cloud, mais avec de situations différentes. « Chacun de nos partenaires présente un profil différent », note Philippe Sajhau, directeur du marché PME et de la distribution chez IBM France.

Une particularité française

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité