LDLC.com obtient l'accord de Domisys pour le rachat de Materiel.net

L'entreprise dirigée par Laurent de la Clergerie souhaite dégager un milliard de chiffre d'affaires d'ici 2021. (Crédit D.R)

L'entreprise dirigée par Laurent de la Clergerie souhaite dégager un milliard de chiffre d'affaires d'ici 2021. (Crédit D.R)

Le cybermarchand lyonnais LDLC.com est en passe de finaliser le rachat de Materiel.net pour un montant estimé à 41,2 M€. Il ne lui reste plus qu'à obtenir un avis favorable de l'Autorité de la Concurrence pour boucler l'opération.


Domysis, le propriétaire de Materiel.net, a donné son aval à l'offre de rachat faite sur ce site de commerce électronique par son concurrent LDLC.com. Cette décision clôt la période de négociations exclusives dans laquelle étaient entrées les deux parties à compter du 7 décembre 2015. Les instances représentatives du personnel de Domisys et de LDLC.com ont été consultées sur le projet et ont elles aussi rendu des avis favorables. Si le montant de la transaction n'a pas été communiqué, le bureau d'études Gilbert Dupont l'évalue à 41,2 millions d'euros, soit 0,25 fois le chiffre d'affaires estimé de Materiel.net en 2015. Contacté par Distributique, LDLC.com ne confirme pas cette information mais « indique que le bureau dispose d'éléments tangibles pour se rapprocher de la réalité ».

Objectif : 1 Md€ de chiffre d'affaires d'ici 2021

L'opération de croissance externe de LDLC.com devrait être définitivement bouclée au plus tard à la fin mars 2016, après avoir été validée par l'Autorité Française de la Concurrence. Ce rachat permettra au groupe dirigé par les frères de la Clergerie d'atteindre une taille critique pour tenir bon face à « la consolidation importante que connaît le secteur de la distribution de produits High-tech », comme nous l'expliquait Laurent de la Clergerie le mois dernier. Il donnera naissance à un groupe réalisant près de 500 M€ de chiffre d'affaires annuel, un objectif que LDLC s'était initialement fixé pour 2018. Ce dernier espère désormais atteindre le milliard d'euros de revenus d'ici cinq ans. Il est déjà acquis que les deux marchands conserveront leur marque et leur positionnement propre. Ainsi, LDLC.com continuera de croquer des parts du marché de l'électronique grand public, tandis que Materiel.net poursuivra le développement de ses ventes auprès des professionnels avec des composants et des produits de niche.

Pour le compte de son troisième trimestre (clos le 31 décembre), LDLC.com a dégagé un chiffre d'affaires de 96,4 M€ (+11%). Cette croissance profite de la bonne dynamique des 13 magasins du groupe, dont les facturations ont progressé de 32% à 10,1 M€, et de la hausse de l'activité B2B (+15,5% à 33,1 M€). Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires du revendeur atteint 240,2 M€ (+11%).

 

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité