Le marché du cloud computing en progression de 24% sur un an

Les loyers générés par l'utilisation de services IaaS, SaaS et PaaS ont atteint environ 100 Md$ sur 12 mois. Illustration : D.R.

Les loyers générés par l'utilisation de services IaaS, SaaS et PaaS ont atteint environ 100 Md$ sur 12 mois. Illustration : D.R.

Porté par la forte hausse des achats de services (SaaS, PaaS, IaaS), le marché mondial du cloud computing a représenté 180 Md$ au cours d'une période de douze mois qui s'est achevée à la fin du troisième trimestre 2017.

Sur une année glissante allant du quatrième trimestre 2016 au troisième trimestre 2017, les ventes mondiales de services et d'infrastructures tournées vers le cloud ont représenté 180 Md$, selon le cabinet Synergy Research. Elles ont ainsi connu une progression de 24% par rapport aux 12 mois précédents. La croissance a été particulièrement forte (+47%) sur les segments du IaaS et du PaaS qui ont fait mieux que celui du SaaS où la valeur des souscriptions s'est tout de même appréciée de 31%. De quoi permettre aux fournisseurs de services hébergés d'enregistrer une croissance de 30% de leurs revenus globaux.

Le cloud accroit ses positions face au on-premise

En 2016, les dépenses orientées vers la consommation de services cloud avaient pour la première fois dépassées celles consacrées aux achats de matériels et de logiciels. Au cours de la période étudiée, l'écart s'est considérablement élargi grâce à la hausse de la valeur des souscriptions qui s'est avérée trois fois supérieure à celle des achats d'actifs informatiques on-pemise. Les loyers générés par l'utilisation de services IaaS, SaaS et PaaS ont ainsi atteint environ 100 Md$.

AWS et Microsoft sont les deux acteurs ayant tiré le plus de revenus de la fourniture de services IaaS et PaaS. De leur côté, IBM et RackSpace ont mené la course dans le domaine de l'hébergement de cloud privés. Quant au marché du SaaS, il est dominé par Microsoft et Salesforce.

80 Md$ investis dans le cloud building

Le montant total des achats de logiciels et de matériels destinés à créer des cloud a approché les 80 Md$ entre le quatrième trimestre 2016 et troisième trimestre 2017. La moitié de ces dépenses a été consentie par les opérateurs de cloud public dont les investissements ont progressé trois fois plus vite que ceux des opérateurs de cloud privés (+10%). Une bonne partie de ces revenus est allée dans les poches de Cisco et de Dell EMC qui sont les champions de la vente de solutions d'infrastructures aux opérateurs de cloud. Ces deux fabricants et l'ensemble de leurs concurrents pourvoyeurs de hardware (serveurs, réseau, stockage) ont connu une hausse de revenus de 13% auprès des opérateurs de cloud.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Publicité