Le PaaS tire la croissance des ventes d'applications d'infrastructures et de middleware

Evolution des chiffres d'affaires des principaux acteurs du marché mondial de l'AIM entre 2014 et 2015.

Evolution des chiffres d'affaires des principaux acteurs du marché mondial de l'AIM entre 2014 et 2015.

L'an dernier, le marché mondial des applications d'infrastructures et de middleware a enregistré une hausse de 7,8% en dollars constant. Il le doit principalement à la progression des segments de l'iPaaS (+55%) et de l'aPaaS (+40%).

Selon Gartner, le marché des applications d'infrastructures et de middleware (AIM) a dégagé 23,9 Md$ de revenus dans le monde en 2015. Il n'enregistre ainsi qu'une infime hausse de 0,1% par rapport aux 12 mois précédents. Néanmoins, le secteur s'est montré plus dynamique qu'il n'y parait. En dollars constant, son chiffre d'affaires a en effet crû de 7,8%, principalement grâce à la forte progression du segment du PaaS. Comme l'explique Fabrizio Biscotti, analyste chez Gartner, « Le PaaS a connu une progression impressionnante, dans le domaine de l'AIM mais aussi dans tous ceux qui concernent les applications pour entreprises. »

Dans le détail, les chiffres publiés par le cabinet d'études montrent que le segment de l'iPaaS (Plate-forme d'Intégration en tant que Service) s'est apprécié de 55% en valeur en 2015. Dans le même temps, celui de l'aPaaS (Plates-formes d'Application d'Entreprise en tant que Service) a crû de 40%. Ce succès serait dû au fait que la maturité gagnée par les applications d'infrastructures en mode hébergé leur permettrait d'offrir une plus grande agilité, une capacité plus importante à monter en puissance et finalement une plus  grande efficacité que les technologies on-premise. Ces dernières restent néanmoins le premier choix des entreprises pour les projets les plus exigeants.

Des acteurs historiques bousculés

La croissance des segments de l'iPaas et de l'aPaas ne fait pas les affaires des fournisseurs d'applications d'infrastructures et de middleware les plus importants et installés de longue date. « La concentration du marché entre les mains des plus grands éditeurs se fait moins forte, sous la pression d'acteurs plus spécialisés, de l'Open Source et des fournisseurs de services cloud », explique Fabrizio Biscotti. En témoigne le recul de 12,8% du chiffre d'affaires d'IBM sur le marché mondial de l'AIM en 2015. Avec 25,2% de parts de marché (PDM), Big Blue reste tout de même le numéro un du secteur devant Oracle (13,3% de PDM) dont les ventes se sont dépréciées de 3,8%. En revanche, le chiffre d'affaires de Microsoft a enregistré une hausse de 5,3%. L'éditeur capte ainsi 4,7% du marché en valeur. Quant à Salesforce, il est de loin le plus dynamique avec des revenus en hausse de 36,4% pour une part de marché de 4,2%.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité