Leadeo s'offre le comparateur de logiciels en ligne Bsoco

Laurent Ehrhart, directeur associé de Leadeo, espère que l'acquisition de Bsoco sera suivie d'autre opérations de croissance externes. (Crédit photo : Leadeo)

Laurent Ehrhart, directeur associé de Leadeo, espère que l'acquisition de Bsoco sera suivie d'autre opérations de croissance externes. (Crédit photo : Leadeo)

Possédant déjà son propre comparateur de logiciels, Leadeo s'en est offert un second en rachetant le Tchèque Bsoco. Appelées à fonctionner en synergie, les deux solutions offrent des services et des méthodologies de comparaison différentes.

Leadeo fait d'une pierre deux coups avec le rachat du comparateur tchèque de logiciels en ligne Bsoco. Pour commencer, l'opération permet à la société française spécialisée dans la génération de leads IT qualifiés de renforcer son pôle « comparateur » qui s'appuyait jusqu'ici sur Celge.fr, son offre maison. « Ces deux solutions fonctionnent différement et s'avèrent complémentaires », précise Laurent Ehrhart, le directeur associé de Leadeo.

En effet, Celge.fr s'appuie sur des algorithmes pour proposer aux décideurs IT la solution (ERP, GRH, GRC, etc.) qui correspond le plus aux besoins qu'ils expriment sur la plateforme. Bsoco reprend en partie cette approche mais est également capable d'afficher les avis d'autres utilisateurs. « Nous affinons ainsi notre proposition avec une sorte de notation », explique Laurent Ehrhart. D'après lui, Bsoco couvre en outre un spectre plus large que Celge.fr, grâce, notamment, à la palette de solutions d'e-learning que renferme sa base. De plus, le comparateur tchèque propose des services supplémentaires comme le fait de décerner des prix annuels récompensant les solutions les mieux notées par catégories (ERP, SIRH, CRM, etc.).

Se développer à l'international

« Pour le moment, les deux solutions vont cohabiter mais nous allons évidemment développer des synergies entre elles », déclare Laurent Ehrhart. Leadeo est encore en train de réfléchir à la meilleure manière d'intégrer, à long terme, Bsoco à son pôle comparateur. En plus de renforcer ce dernier, l'acquisition du Tchèque permet à Leadeo de se développer à l'international. Si la société française était déjà en train de s'implanter en Allemagne et au Royaume-Unis, l'acquisition de Bsoco lui ouvre aussi les portes de l'Espagne, de l'Amérique Latine et de l'Europe de l'Est.

A terme, Leadeo souhaite devenir un guichet unique pour les éditeurs et intégrateurs désirant étendre leur base de prospects, à travers la génération de leads, via ses comparateurs, des campagnes d'emailing et de télé prospection, et l'organisation de stratégies de marketing digital plus poussées. « Bsoco est notre première opération de croissance externe mais nous en préparons d'autres », assure Laurent Ehrhart. Il précise vouloir privilégier d'abord un renforcement sur le marché français plutôt qu'à l'international. Pour ce qui est des cibles potentielles, le dirigeant avoue étudier toutes les possibilités : « Ce peut être des agences de marketing digital, des centres d'appels ou des société de génération de leads. » Comptant aujourd'hui une quarantaine d'employés, basés majoritairement à Strasbourg, Leadeo détecte en moyenne 7000 leads par an. L'entreprise ne communique pas ses résultats financiers. 

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité