Les bons résultats de Xerox ne trouvent pas grâce aux yeux de HP

HP refuse l'offre de rachat de Xerox depuis que ce dernier en a formulé la première version en juin dernier. Illustration : D.R.

HP refuse l'offre de rachat de Xerox depuis que ce dernier en a formulé la première version en juin dernier. Illustration : D.R.

Xerox a clos le quatrième trimestre 2019 sur des résultats meilleurs que prévus, incluant notamment un résultat net de 818 M$. Bien qu'ils affaiblissent une partie des arguments de HP sur la santé de Xerox, le premier demeure toujours opposé à l'OPA que lui propose son concurrent.

HP reste de marbre face aux résultats meilleurs que prévus de Xerox au quatrième trimestre 2019. Malgré la hausse du cours de l'action de son concurrent (jusqu'à +7% après publication du bilan sur trois mois), le fabricant n'est toujours pas intéressé par la proposition pressante de rachat que celui-ci lui fait depuis plusieurs mois. Pour mémoire, en novembre, Xerox a proposé à HP un prix relevé à 22 dollars par action, soit 32 Md$. Si l'opération aboutissait, les actionnaires de HP détiendraient 48% du nouvel ensemble.

Entre octobre et décembre derniers, Xerox est parvenu à réduire ses dépenses de 266 M$ et pense pouvoir encore économiser 450 M$ en 2020. Aidé, en outre, par la vente d'actifs (notamment ses parts dans Fujitsu Xerox) qui lui a rapporté 500 M$, le fabricant est parvenu à dégager 818 M$ de résultat net. En parallèle, les revenus ont connu une baisse limitée, passant de 2,50 Md$ au quatrième trimestre 2018 à 2,44 Md$ à la même période cette année.

HP pointe la baisse continue des revenus de Xerox

« Les résultats de Xerox ne lèvent pas les inquiétudes que posent la baisse continue de son chiffre d'affaires et la santé de son activité », à indiqué HP dans un communiqué publié mardi. « Les faits restent les mêmes : Xerox se base sur le bilan de HP pour établir sa proposition. Celle-ci sous évalue HP. Elle impliquerait que nos actionnaires échangent la valeur de notre activité et les possibilités offertes par notre bilan avec les actions d'une société dont la valeur pose question et qui est exposée à des risques importants [...]. »

Début janvier, Xerox a indiqué avoir sécurisé 24 Md$ pour mener à bien son OPA sur HP, dont une grosse partie est payable en numéraires. A fin 2019, Xerox disposait de 2,7 Md$ en liquidités et équivalents, contrebalancés par 3,2 Md$ de dette à long terme.

En annonçant ses derniers résultats trimestriels, Xerox a précisé qu'il comptait bien poursuivre son projet de rachat de HP. La semaine dernière, il avait pris une nouvelle mesure allant dans ce sens, en prenant la décision de présenter 11 candidats acquis à sa cause pour remplacer les membres actuels du conseil d'administration de HP.

« HP devra négocier d'une façon ou d'une autre »

Don Bilson, analyste chez Gordon Haskett, estime que les derniers résultats de Xerox mettent la pression sur HP et l'incitent à négocier la recherche d'une solution, quelle qu'elle soit. A tout le moins, ils fournissent un argument de défense à Xerox face aux affirmations de sa cible selon lesquelles ses problèmes s'aggravent. Néanmoins, l'analyste ne s'attend pas à ce que le conseil d'administration de HP, ou même ses actionnaires, acceptent une transaction au prix actuellement proposé.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité