Les opérateurs OpenIP et Destiny fusionnent

Daan de Wever (à droite) restera CEO du groupe issu de la fusion, et Laurent Silvestri gardera ses fonctions de directeur d'OpenIP tout en étant responsable de la stratégie du groupe. (Crédit : Destiny)

Daan de Wever (à droite) restera CEO du groupe issu de la fusion, et Laurent Silvestri gardera ses fonctions de directeur d'OpenIP tout en étant responsable de la stratégie du groupe. (Crédit : Destiny)

L'opérateur français OpenIP et le groupe belge Destiny se rapprochent pour former un acteur européen des communications unifiées. La marque belge a été choisie pour l'appellation de la holding qui a été créée mais OpenIP gardera son nom en France. Son fondateur et CEO, Laurent Silvestri, garde ses fonctions actuelles et sera en charge de la stratégie et de l'innovation du groupe.

Les deux opérateurs OpenIP et Destiny ont conclu une alliance pour fusionner leurs deux groupes et se positionner en tant qu'acteur européen des communications unifiées et sécurisées dans le cloud. Leur stratégie de développement est identique, combinant dans chaque pays - Belgique, Pays-Bas et France - une plateforme de distribution digitale, un portefeuille de solutions à fortes valeurs ajoutées et des canaux de distribution permettant d'adresser au mieux les besoins des PME et des grands comptes. OpenIP est Français et fondé par Laurent Silvestri en 2005. La société commercialise des solutions de communications unifiées sur un modèle de ventes 100% indirectes, auprès d'un réseau de plus de 1300 partenaires, intégrateurs et opérateurs de services numériques. Son homologue Belge a été fondé par les frères Daan et Samuel De Wever en 2008.

La fusion d'OpenIP et de Destiny s'inscrit dans le contexte de l'arrivée d'Apax Partners en tant que nouvel investisseur. Laurent Silvestri rejoindra Daan (CEO) et Samuel de Wever (CTO) à la direction du groupe en tant que responsable de la stratégie et de l'innovation. Il garde également la direction d'OpenIP en France. Les trois hommes possèdent le même nombre de parts dans l'entreprise et « Apax Partners complète le capital de la holding européenne » ajoute Laurent Silvestri. « La holding détient 100% des titres des entités de chaque pays (Destiny Belgique, Destiny Pays Bas et OpenIP). »

Des acquisitions à venir en France

Il n'y aura pas de changement dans l'organisation, ni dans les effectifs et les bureaux des deux entreprises. Le groupe sera connu sous le nom de Destiny au niveau européen. Mais sur le marché français, la marque OpenIP sera maintenue. « Chaque pays est une entité juridique indépendante avec un directeur général dans chaque pays », précise Laurent Silvestri.

Le groupe ainsi fusionné compte dorénavant plus de 300 employés présents en Belgique, aux Pays-Bas et en France pour un chiffre d'affaires de plus de 80 millions d'euros en 2019. Laurent Silvestri, ajoute : « nous envisageons d'ailleurs un certain nombre d'acquisitions visant à renforcer notre portefeuille de produits et nos canaux de distribution. Nous sommes en cours de discussions en France et dans d'autres pays européens. Nous souhaitons réaliser une ou deux acquisitions dans l'Hexagone en 2020. » La France représente pour le groupe le marché au plus fort potentiel en Europe pour les trois prochaines années selon le CEO d'OpenIP.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité