Microsoft met le Chromebook en miettes dans une pub

Pour la com de Microsoft, un Chromebook n'est pas plus utile qu'une brique. Crédit D.R.

Pour la com de Microsoft, un Chromebook n'est pas plus utile qu'une brique. Crédit D.R.

L'éditeur de Redmond poursuit ses attaques contre Google en prenant désormais pour cible le Chromebook dans une publicité particulièrement agressive.

Après Apple, Microsoft se concentre désormais sur une nouvelle cible dans ses campagnes publicitaires. Oublié la tonitruante reprise du slogan « I'm PC » bramée par Steve Ballmer, l'heure est aujourd'hui à la dénonciation du péril Chromebook. La dernière publicité de Microsoft met en scène une jeune femme désirant gager un cadeau de sa mère - un Chromebook - pour acheter un billet d'avion et tenter sa chance à Hollywood. Le jugement du commercial de la boutique Gold & Silver Pawn Shop - une institution à Las Vegas - est sans appel : « pas un vrai ordinateur portable, juste un brique ».





Ce n'est pas la première fois que la firme de Redmond prend pour cible les produits de Google, mais la dernière campagne Scroogled monte d'un cran en faisant appel à une célébrité de la téléréalité, Rick Harrison qui sévit dans l'émission Pawn Stars suivant l'activité de sa boutique ouverte 24h/24 pour dépanner les joueurs frénétiques. L'actrice en herbe fait face à un Rick Harrison particulièrement facétieux face à son cadeau.« Un PC traditionnel utilise des applications intégrées comme Office et iTunes qui fonctionnent même lorsque vous êtes déconnecté », annonce Rick Harrison avant de donner le coup de grâce : « Vous voyez ce truc [l'icône Chrome sur le couvercle de l'ordinateur]. Cela signifie que ce n'est pas un vrai ordinateur portable ».

Et le pire est encore à venir : « Google suit ce que vous faites afin de mieux vendre des annonces publicitaires ciblées», ajoute M. Harrison en ignorant bien sûr que Microsoft ferait exactement la même chose si un plus grand nombre de personnes utilisaient son propre moteur de recherche, Bing. C'est ainsi que les consommateurs finissent par se faire « scroogled », un néologisme combinant « screw » et « Google » (se faire bai... par...). Rick Harrison refuse de gager le Chromebook et finit même par dire à la jeune femme que ses concurrents jusqu'à Reno refuseront de prendre quelque chose d'aussi inutile.

Les cibles changent mais les méthodes de com

Derrière cette campagne de pub qui rassemble un site web Scroogled, des vidéos, des tee-shirts « Google is watching you » et des mugs « Keep calm while we [Google] steal your data », on sent la fébrilité de Microsoft devant la montée en puissance de son concurrent sur le marché de la bureautique, de la messagerie et des PC bon marché. Cette véhémence contre Google ressemble à celle d'IBM contre Microsoft à l'époque de la bataille OS/2 vs Windows NT. Il faut toutefois rappeler que Microsoft avait travaillé au coté d'IBM au développement d'OS/2 1.0 en 1987 avant de quitter le projet en 1991 pour lancer Windows NT (OS/2 3.0 en fait). Plus près de nous, les campagnes Get a Mac d'Apple contre Microsoft avec les deux utilisateurs antagonistes, le cool et le cadre moyen, avaient au moins le mérite de nous faire sourire.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité