Onepoint rachète Nexworld et boucle sa troisième acquisition de l'année

Président fondateur de Onepoint, David Layani n'avait pas relancé la société qu'il dirige dans des opérations de croissance externe depuis le rachat de weave pour 120 M€ en 2018. Crédit photo : D.L.

Président fondateur de Onepoint, David Layani n'avait pas relancé la société qu'il dirige dans des opérations de croissance externe depuis le rachat de weave pour 120 M€ en 2018. Crédit photo : D.L.

Après Timwi Consulting et JBG Consultants, le cabinet de conseil IT parisien Nexworld rentre à son tour dans le giron de Onepoint. Ce dernier ambitionne de devenir l'un des plus importants acteurs européens de la plateformisation des services.

2021 aura été riche en croissance externe pour Onepoint. Le 16 décembre, le cabinet de conseil en « stratégie et transformation technologique » a rendu publique l'acquisition de la société de conseil IT parisienne Nexworld. C'est le troisième rachat que l'entreprise mène cette année, après ceux des rennais Timwi Consulting (architecture et méthodes) en juillet, et JBG Consultants (organisation, logistique, informatique) en octobre. Ces trois prises de contrôle ont permis à Onepoint d'enrichir de 150 experts de plus son effectif déjà conséquent de 2900 personnes réparties entre ses agences en France (Paris, Bordeaux, Nantes, Toulouse, Lyon et Rennes) et ses implantations à l'international (Canada, États-Unis, Tunisie, Belgique, Australie et Singapour).

Nexworld apporte à lui seul une centaine de collaborateurs à son nouveau propriétaire. Son rachat s'inscrit dans le cadre du développement des activités d'architecture de Onepoint, qui ambitionne de devenir l'un des plus importants acteurs européens de la plateformisation des services. Le cabinet de conseil a commencé à se placer sur cette trajectoire en 2019 avec l'acquisition de Weave qui comptait alors 400 consultants.

Onepoint vise le milliard de chiffre d'affaires dans quatre ans

Malgré sa « maîtrise des moteurs de la transformation, tels que l'architecture d'entreprise, la gestion des API, les microservices, la stratégie data, la data science et le machine learning, le DevOps et l'automation des processus », Nexworld semble avoir atteint un plafond de verre depuis plusieurs exercices. Après avoir dépassé les 9 M€ en 2018, son chiffre d'affaires demeure depuis sous la barre des 10 M€, tandis que son résultat net baisse régulièrement.

Onepoint, lui, a clairement le vent en poupe. Pour l'année 2021, le cabinet de conseil affiche une croissance de chiffre d'affaires de 35%. Fondée il y a un peu moins de 20 ans, la société a vu son chiffre d'affaires multiplié par 10 en 10 ans. Il atteint aujourd'hui 400 M€ et le groupe vise 1 Md€ de revenus d'ici 4 ans.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité