Oxatis rachète un des leaders britanniques des logiciels de e-commerce

C'est un peu l'histoire du petit qui mange le gros. Le 7 juin, l'éditeur français de logiciels de e-commerce Oxatis (6500 clients), a fait l'acquisition de son homologue britannique Actinic (11 000 clients). Tous deux fournisseurs de solutions de création de sites marchands, les deux protagonistes affichent, toutefois, une différence notable : Oxatis propose ses solutions en mode SaaS tandis qu'Actinic reste largement concentré sur la vente de licences traditionnelles. « Cette approche n'est plus du tout adaptée au commerce en ligne, commente Marc Schillaci, le président d'Oxatis. Comme beaucoup d'entreprises présentes très tôt sur le marché des logiciels de création de sites marchands, Actinic [Ndlr : fondée en 1996] n'a pas cru à l'importance du SaaS. Elle possède bien une version de son offre en mode hébergé mais elle ne  la positionnait que comme un produit d'appel.» Résultat, l'entreprise d'Outre-Manche se devait de trouver un partenaire avec les moyens financiers nécessaires pour faire évoluer son modèle commercial. Fort d'une levée de fond de 4,5 M€ réalisée l'an dernier, Oxatis a donc saisi l'opportunité de prendre réellement pied en Grande-Bretagne où il possédait moins d'une centaine de clients gérés depuis son siège marseillais.

Insuffler plus de vente indirecte dans les revenus d'Actinic

« Nous avons créé une nouvelle société, Oxatis UK où chacun a amené des actifs,
précise Marc Schillaci. Elle exploitera la marque Actinic qui jouit d'une notoriété forte auprès des TPE et des PME du Royaume-Uni.» Dirigée par Nick Kingston, un ancien d'Actinic, au poste de directeur général, la structure va s'employer à faire migrer les clients britanniques vers les solutions en mode SaaS d'Oxatis ou celle déjà proposée par la société britannique (Actinic Express). Les outils permettant de faire migrer les boutiques en ligne créées avec Actinic vers la plate-forme d'Oxatis devraient être prêts dans quelques semaines. L'éditeur français veut également voir sa filiale évoluer vers une plus grande proportion de vente indirecte dans ses revenus. Alors qu'Oxatis dispose en France de 350 revendeurs, Oxatis UK n'en dispose que d'une quinzaine.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité