Quand l'UGAP et le SAE débattent devant les revendeurs membres de la FEB

Respecter l'existence de marchés nationaux, régionaux et locaux

Après les intervenants, c'était autour des membres de l'assistance d'être invités à poser des questions aux intervenants ou faire un commentaire. Bruno Humbert, le directeur général de Sharp Business Solution Group France a profité de cette occasion pour lancer une charge contre l'UGAP : « Il existe en France des entreprises nationales, régionales et locales parce qu'il y a justement en France des marchés nationaux, régionaux et locaux. Or, à l'inverse du SAE qui regroupe les achats d'administrations nationales, l'UGAP cible des collectivités locales qui représentent par nature des marchés locaux ».

On l'aura compris, la hache de guerre entre le SAE, l'UGAP et les revendeurs n'est pas prête d'être enterrée, d'autant que chacun estime que son action influe positivement sur l'économie du pays. Toutefois, les positions semblent évoluer quelque peu. Le fait que la direction du SAE se dise soucieuse de trouver des solutions plutôt que d'affronter les revendeurs devant les tribunaux constitue un léger avancement ou, à tout le moins, un prise de conscience de la grogne des PME par les pouvoir publics.




s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité